Top Social

le monde d'Oliver Jeffers

|

Oliver Jeffers est un illustrateur qui travaille à brooklyn. dans un récent article du NY times, il parle de son travail en tant qu'artiste et aussi en tant qu'illustrateur. quelques photos de son atelier nous sont présentées. il parle de son système de classement et de ses pinceaux médiocres qui ont toujours une utilisation.

sur son site, vous verrez plusieurs de ses œuvres, qui sont très différentes de son travail d'illustrateur. je peux facilement comprendre qu'on a besoin des deux et que les deux se répondent.

la belle surprise, allez visiter son site en lien avec ses livres pour enfants, vous y trouverez une section «do stuff». de belles petites découvertes vous attendent.

un univers que j'aime.

guylaine lab, expérimentation 2 demain

|

il me semble en avoir beaucoup parlé, mais c'est sans doute parce que j'ai échangé beaucoup avec les participants avec un grand plaisir.

le courriel pour l'expérimentation #1 a été envoyé le 15 janvier dernier. j'ai eu un bon taux de participation et surtout des démarches et projets exceptionnels.

j'en ai parlé dans mon dernier bulletin, mais pas sur ce blogue. alors si vous voulez voir les résultats du projet «visualiser le data», il faut aller jeter un coup d'oeil ici. si vous voulez apprécierez comme moi la richesse des démarches de tous les créatifs, c'est ici.

vous verrez, c'est impressionnant, car le projet n'était pas facile.

je viens de terminer le courriel sur l'expérimentation 2 que les gens inscrits recevront demain matin. en espérant vous stimuler créativement encore une fois. il est toujours temps de vous inscrire ici.

livre du jour: «Gouache, An artist's guide to painting with gouache on the go!»

|

je vous parle aujourd'hui d'un livre sur la gouache. j'ai travaillé de nombreuses années avec ce matériel. j'aime la gouache, car il n'y a aucun reflet avec ce médium, la couleur devient vraiment très dense et riche.

je l'utilise moins parce que j'ai commencé à me mettre au collage, technique plus rapide pour moi. malgré tout, j'ai un peu la nostalgie de cette technique.

c'est pour cette raison que le livre «Gouache, An artist's guide to painting with gouache on the go!» m'a interpellée. Agathe Singer, l'auteure est une illustratrice (france). j'ai beaucoup aimé les exercices qu'elle propose. les résultats sont toujours au goût du jour. que vous soyez confortable ou non avec le dessin, sa façon de faire est facile à suivre.

ce livre fait parti d'une petite série «Anywhere, Anytime Art» qui explique l'utilisation de différents médiums.

la photo de paysage en hiver

|

j'ai parcouru ce matin la page qui présente les gagnants de «Landscape Photographer of the Year» en angleterre. un concours organisé par une compagnie de chemin de fer, je crois. il y avait quatre catégories: Classic view, Living the view, Your view, Urban view.

j'ai beaucoup aimé parce que l'idée du paysage, c'est large. on pense souvent à la campagne, mais c'est un peu la ville aussi. heureusement, les photos n'ont pas été trop retouchées. la photo ci-dessus de Ross Farnham a été un coup de cœur pour moi. on dirait une gravure, vous ne trouvez pas?

remarquez que plusieurs des photos ont été prises l'hiver. en cette période de l'année, ça fait plaisir à voir. parce que oui, l'hiver, ça peut être très beau. à quand un concours comme ça à montréal?

parlons typo et illustration

|

de par ma formation de designer graphique, je fais plusieurs découvertes et trouve des ressources qui sont en lien avec cette partie là de ma vie. je vais donc en partager quelques fois sur ce blogue.

côté typographie, le site gillde nous présente 34 fontes gratuites à télécharger. il y en a des tonnes sur le web, mais encore faut-il trouver les bonnes. il y a quelques trouvailles à faire sur cette liste.

aussi, j'ai découvert le site «doodle addicts», une belle source d'inspiration. il s'agit d'un site de partage en illustration. on peut faire une recherche par thème, par tendance, etc. le compte gratuit vous donne droit à une participation à leur challenge mensuel. bonne idée. allez voir leur liste de challenges, il y a des choses intéressantes à voir.

parce que l'amour, c'est important!

|

tournez la st-valentin comme vous voulez, vous serez sans doute d'accord avec moi que cette fête de l'amour sous toutes ses formes devrait toujours être célébrée, car le monde en a bien besoin.

je vous envoie vers la belle carte en 3d de l'artiste Cathryn Miller. une carte pop-up très originale. vous trouverez le pdf ainsi que toutes les instructions ici.

Cathryn est une artiste que j'ai découverte et rencontré virtuellement via mon exposition paper toys. elle avait créé des jouets ayant des thèmes plutôt politiques. c'était très différent des autres. j'ai fait el tour de sa pratique en livre d'artiste.

elle a aussi participé activement à guylaine lab. la photo de droite est son premier projet. sur sa page instagram dernièrement, elle a partagé souvent les températures extrêmes de son coin de pays, saskatoon.

n'hésitez pas à faire le tour de son univers. elle nous aide souvent à faire des pliages et des structures de livre fort intéressantes.

un moment bien inspirant!

|
photo: Marie-Pier Bocquet

comme mentionné précédemment, j'ai participé à l'organisation de l'activité «jase fanzine» de jeudi dernier.

nous avons reçu 14 personnes bien inspirantes qui avaient des pratiques artistiques diversifiées. c'était très intéressant de rencontrer des créatifs pour qui le zine est une pratique courante ou en devenir. malgré l'importance du virtuel dans nos vies, les gens veulent publier. plusieurs publient sans trop savoir où diffuser, d'autres font des livres pour eux, question de documenter une démarche sous forme de livre.

il y avait vraiment beaucoup de magnifiques créations sur les tables. un bonheur pour moi, vous le devinez.




ensuite, atelier de zine. tout le monde avait son matériel et tout le monde a travaillé avec des ingrédients à zines (comme disait virginie) apportés par quelqu'un d'autre. nos participants étaient tous bien concentrés à créer. j'adore ce silence où on entend presque les cerveaux travailler!

90 minutes plus tard, j'ai placé les pages les unes à la suite des autres pour que nous puissions avoir une idée du résultat qui sera impirmé en noir et blanc comme au début de l'histoire du zine.

photo: Marie-Pier Bocquet

j'ai les pages avec moi. il me faut maintenant numériser tout ça et en faire un document de 24 pages que les participants recevront sous peu. de mon côté, ce fut une magnifique expérience. vraiment. j'espère que nous pourrons créer ainsi une sorte de tradition, j'ai déjà des idées pour les prochaines fois.

aujourd'hui, animation d'atelier de zine!

|

cet après-midi j'animerai pour la première fois, ou presque, un atelier en dehors des murs de mon école. maintenant que j'ai quitté l'enseignement, j'y reviens un peu par cette activité organisée par Virginie Fournier, dans les cadres des journées pour les membres du centre d'essai en art imprimé Arprim.

la journée «jase fanzine» commencera par une présentation des réalisations/intérêts/projets en cours de chacun. par la suite nous ferons un grand zine en commun. une expérience de création spontanée dans un environnement qui n'est pas le nôtre. ça devrait être très intéressant.

la grande différence pour moi, je ne connais pas ou peu les participants. il va me falloir garder ma façon de faire et en même temps m'ajuster au groupe qui est toujours une chose «organique» riche à observer.

je vous en reparlerai bientôt avec quelques photos.

livre: «The art of the fold»

|

je me suis acheté dernièrement le livre «the art of the fold» de l'artiste du livre très connue Hedi Kyle et de Ulla Warchol, sa fille.

on a parlé de ce livre sur tous les blogues que je suis sur le livre d'artiste. l'ouvrage est rempli d'exemples de pliage, de structures originales à utiliser pour un livre. on y parle du livre accordéon, du livre en une feuille, des albums ou des livres avec des contenants. j'ai déjà de la difficulté à me retenir pour ne pas tous les essayer.

la particularité des designs de Hedi est qu'ils sont seulement en papier et d'une belle sobriété. c'est vraiment comme un livre d'architecture en quelque sorte. toutes ses structures ne demandent qu'à être personnalisées.

vous trouverez pour chaque construction, une photo de la version finale et des explications détaillées pour y arriver. Hedi donne des workshops depuis de nombreuses années, alors les étapes sont claires. ce que j'aime de ses propositions, c'est qu'on peut aisément en faire autre chose et jouer avec elles. allez voir sur le site pour voir plusieurs pages intérieures.

si le sujet vous intéresse, c'est un livre de référence incontournable. il aussi disponible en français.

avez vous l'oeil?

|

voici «designer's eye» un petit site de jeu pour savoir si vous avez l'oeil ou pas quand vient le temps de décider si c'est vraiment centré ou non.

j'adore ce genre de site!!!

et aussi canvas, pour dessiner à l'écran.

«The artist way»

|

vous avez sûrement déjà entendu parler de ce livre, sinon, ce sera une découverte. Julia Cameron a publié le livre «the artist way» en 1992, il y a plus de 25 ans. ce livre est une démarche artistique afin de retrouver cette créativité que nous avons tous. l'exercice au cœur du livre, les pages du matin, est toujours pertinent.

je vous en parle parce qu'on connait le livre, mais beaucoup moins son auteur. Julia Cameron a maintenant 70 ans et vit à santa fe. Le ny times a récemment publié un article sur elle où on en apprend plus sur son cheminement et sur l'histoire de cet ouvrage difficile à classer à l'époque.

article très intéressant et qui explique le succès du livre. vous y apprendrez que plusieurs auteurs, artistes très connus on fait «artist way». je l'ai fait une fois complètement il y a de nombreuses années. les choses changent autour de vous quand vous le faites. je devrais ressortir mon livre.

pour la version française du livre

faire de la promotion créative?

|

comme artiste on est souvent assez mal à l'aise de faire la promotion de notre production. pour plusieurs personnes, parler de ce qu'on fait en tant qu'artiste est difficile. pourquoi donc, si c'est une partie importante de nos vies. je crois qu'on voit les choses du mauvais côté, car qui peut parler de ce que vous faites mieux que vous? qui peut savoir exactement comment vous voulez vous présenter?

il y a de nombreux sites, méthodes, informations sur le web à ce sujet. j'en ai lu des tonnes. j'ai finalement compris que comme n'importe quoi dans la vie, il faut y mettre les efforts et le temps. j'aime mieux avoir une bonne idée de ce que je veux diffuser et surtout à qui je veux présenter mon travail. les gens ne vous trouvent pas et la pensée magique n'existe pas. faites finalement ce que vous conseilleriez à un ami: «prends les choses en main».

j'ai trouvé ce petit guide de Kathryn Jaller «A creative person’s guide to thoughtful promotion» que vous pouvez même télécharger en format pdf. j'en parle parce que je trouve que toutes les étapes y sont bien expliquées. j'ai aimé la présentation, les illustrations de Molly Fairhurst.

cet article peut vous fournir des pistes et mettre de l'ordre dans la préparation de vos outils de diffusion. voyez ça comme partager ce que vous aimez faire, juste ça, ça nous met en meilleure position. rien ne presse, mais l'ignorer n’est pas une bonne idée car au final, ça nous fait grandir d'avoir les commentaires des autres.