Top Social

mercredi livre: 365 jours de créativité

|

je vous propose un très beau et intéressant livre aujourd'hui. «365 days of creativity» est un livre/journal qui vous propose, comme son nom l'indique, des exercices créatifs pour tous les jours.

j'aime cette idée de l'auteure Lorna Scobie. les exercices quotidiens tiennent sur une seule page ou moins. ils sont simples, inspirants et peuvent s'adapter à tous les genres et niveaux d'artistes qui ont le goût d'expérimenter, un peu comme un entrainement de mise en forme.



j'ai beaucoup aimé la mise en page, tout est fait à la main alors les résultats s'intégreront parfaitement à l'ensemble. le matériel avec lequel travailler est simple et le livre est imprimé sur un bon papier. les pages vont sûrement gondoler un peu avec l'aquarelle ou la colle, mais c'est ce qui rendra votre livre vivant. à la fin de l'année, ça deviendra un énorme cahier rempli de tests, d'idées et d'expérimentations.

histoires de femmes artistes d'ailleurs

|

je suis abonnée à l'infolettre de 1843magazine.com. les articles y sont souvent très intéressants. dans les derniers mois, ils m'ont fait découvrir ces deux artistes.

d'abord Helene Schjerfbeck (1862-1946, finlandaise). on dit de ses œuvres qu'elles sont un peu fantomatiques. j'aime beaucoup son trait et ses harmonies de couleurs. il y a une ambiance bien particulière qui se dégage de son travail. voir plusieurs de ses tableaux ici.

ensuite Natalia Goncharova (1881-1962, russe). on dit qu'elle absorbait les influences autour d'elle et on le sent très bien à voir ses tableaux. on retrouve l'esprit de l'avant-garde russe aussi. intéressant comme démarche. voir plusieurs de ses tableaux ici.

je conserve ces noms pour mon prochain calendrier de femmes-artistes l'an prochain.

deux artistes du collages

|

Yulia Drobova est une artiste/illustratrice allemande qui présente sur sa page behance plusieurs belles créations.

j'ai découvert ses cahiers de collages qui sont (souvent je crois) des illustrations de livres pour enfants, mais qui existent réellement dans ses cahiers. ce que j'ai particulièrement aimé est qu'elle découpe, la plupart du temps, ses formes dans des textures qu'on peut trouver dans n'importe quel magazine. comme quoi, il faut continuer à acheter ou ramasser du papier... ses fonds colorés sont aussi une excellente idée.

de son côté, Marco Gallotta est un artiste italien vivant à new york. il est surtout connu pour ses dessins et ses papiers découpés comme de la dentelle. j'ai découvert sur ton site la section «drawings» où il présente bien sûr des dessins, mais aussi des collages sur lesquels il intervient. intéressant ça aussi.

ça faisait longtemps... typographie

|

je suis à faire la mise en page pour un recueil de poésie. on me demande de jouer graphiquement avec l'espace, les lettres, etc. magnifique projet.

je fais beaucoup de mise en page dans mes livres d'artistes, dans mes projets personnels, mais là, m'éclater sur des textes qui ne sont pas les miens... le filtre de la graphiste est beaucoup plus présent que je ne le croyais.

depuis plusieurs jours, je me suis replongée dans mes livres de typo et je découvre des pages que je n'avais plus regardées depuis des années. un réel plaisir. le cahier d'esquisses pas loin, je prends des notes: essayer ça, ah oui et si j'essayais ça aussi avec ça. c'est de cette manière que ma tête travaille. à regarder des images, d'autres se forment dans ma tête et ça évolue. parfois les accidents sont plus intéressants, il faut naviguer là-dessus, pousser plus loin. sans parler des idées qui apparaissent au coucher. je prends des notes.

un bel exercice. c'est dans des moments comme ceux-là que je suis contente d'avoir conservé mes beaux livres...

mercredi livre: une bande dessinée

|

Tom Thomson est un grand peintre canadien. pas de doute là-dessus. j'ai appris beaucoup à la lecture de ce livre qui porte surtout sur la mort du peintre en 1917 dans des circonstances demeurées inexpliquées.

le livre «Tom Thomson, esquisses d'un printemps» dessiné et rédigé par Sandrine Revel est très réussi. je trouve intéressant que ce soit une française qui se soit penchée sur cette histoire. un regard extérieur.



la carrière de Thomson fut de très courte durée (3-4 ans seulement). pourtant son importance dans l'histoire de l'art au canada est imposante. après avoir travaillé pendant plusieurs années en dessin publicitaire (l'ancêtre du design graphique) Tom décide de se mettre à la peinture à temps plein en 1914 au parc algonquin. il peint sur place 400 pochades (petits panneaux de carton ou de bois de souvent 8,5 × 10,5 pouces). il aura peint une quarantaine de toiles à l'huile au total.

j'ai aussi appris que cet artiste ne faisait pas partie du groupe des sept qui a été créé par la suite. il en est l'âme en fait et plusieurs de ces peintres étaient ses amis.

Sandrine Revel a aussi créé des livres sur d'autres artistes comme Glenn Gould, un autre canadien.

de belles lectures.

mes livres ailleurs

|

je vous ai parlé de long en large de ce défi de faire 8 livres en un an l'an dernier. vous pouvez les voir ici.

le week-end dernier, le projet 7.45 auquel j'ai participé l'an dernier avait une table pour exposer nos livres pendant un colloque/festival touchant le livre et la typographie à rotterdam. j'ai placé des flèches sur les photos où mes livres sont.

le responsable de l'événement nous a écrit ce matin pour nous dire à quel point la table a été populaire. il m'a aussi écrit pour me dire que ma série de livres avait de très bons commentaires. sourire. vous dire combien j'aurais aimé pouvoir parcourir tous les livres sur cette table!!!! mais bon, ça sera pour une autre fois.

pour cette petite série, j'avais fait un dépôt légal en avril dernier. vendredi, je recevais un courriel pour me dire que le comité a décidé d'acheter la série pour la collection de bibliothèque et archives nationales du Québec (BANQ). ça aussi, ça me fait vraiment plaisir.

ah... la saint-valentin...

|

saviez-vous que «American will spend $27 billion on stuff, including $1.7 billion on Valentine gifts for their pets!». on est loin de sauver la planète avec ça, non?

trouvez ici une carte en pdf à imprimer où il y a de la place pour ajouter vos propres dessins et ornementations si vous voulez. écrivez un message personnel et il est certain que la personne conservera ce bout de papier plus longtemps que tout le reste.

aussi, «50 façons d'être généreux».

bonne saint-valentin, merci d'être là pour moi chères lectrices et lecteurs! je vous souhaite une journée avec de beaux moments.

un carnet devenu un livre et plus

|

qu'un carnet devienne un livre, ça arrive. qu'un carnet devienne un autre carnet, exactement comme l'original, c'est plus rare.

voici le choix qu'a fait le dessinateur Jose Naranja. «The Nautilus manuscript» est devenu un magnifique livre avec tout ce que l'original possédait déjà: le même papier, la même couverture en cuir, le même format. évidemment, un projet très onéreux. l'auteur voulait multiplier le nombre de personnes qui pouvait parcourir son carnet en étant le plus proche possible de l'original.

il faut voir le détail que l'artiste y met. ici, on est plus près de l'explorateur qui dessine d'une manière très précise ce qui l'entoure dans une mise en page tout aussi organisée. c'est un tout autre genre que ce que je fais et j'ai d'autant plus d'admiration parce que je ne crois pas que j'aurais cette patience du détail.


aussi, un lien vers une banque d'illustrations de livres anciens. j'achète (trop) souvent ce genre de livre justement pour les illustrations qui y sont magnifiques, mais effectivement, je ne sais pas trop quoi en faire par la suite...

ces deux liens viennent de mon amie/blogueuse Hélène du site Les Campagnonades. abonnez-vous à son infolettre pour voir le printemps arriver avec elle.

la nature de Ian Sidaway

|

Ian Sidaway est un artiste britannique. j'ai entendu parlé de lui d'abord par un article sur ses carnets à dessins lors d'un voyage dans les rocheuses. c'est d'ailleurs son thème principal, la nature. ses arbres sont majestueux.

visitez toutes les sections. l'artiste a un passé dans le domaine de la publicité comme designer graphique. Il a publié une tonne de livres sur le dessin, la couleur, l'aquarelle, etc. faites une courte recherche, il est facile de les trouver.


l'artiste fait parti du groupe mondial des urban sketchers. il a deux blogues, un pour son travail d'atelier et un autre pour ses carnets et dessins à la ligne surtout. un beau talent!

demande de bourse...

|

j'ai l'objectif de faire une résidence d'artiste avec bourse dans la prochaine année si possible. je cherche où cela est possible.

j'avais trouvé cette résidence en allemange. date limite, le 31 décembre dernier. ils demandaient la description du projet, un catalogue raisonné et un cv. évidemment, le tout en anglais que je rédige très très sommairement aidée des outils en ligne. mais comme rien ne m'arrête, sinon que de recevoir un non, je me suis lancée.

j'ai reçu ma réponse vendredi dernier, j'ai été refusée. une bien jolie lettre par contre. je vais demander qu'on me précise l'aspect déficient de mon dossier. il faut toujours apprendre de ses erreurs.

je trouve que de faire ce genre d'exercice demande beaucoup et m'oblige à préciser ma pensée en tant qu'artiste. il faut aussi évaluer tous les aspects à l'avance, ce que je ne fais pas souvent non plus. décrire la réalisation de son idée dans un environnement inconnu ne sachant pas trop ce que je vais trouver sur place est un beau défi.

en ce moment je fais une autre demande. je passe des heures à lire et relire mes textes. je n'ai pas fait de BAC ni de maitrise en arts, j'ai fait des études en design graphique et en pédagogie. j'ai toujours «vulgarisé» d'une certaine façon afin que mes étudiants se retrouvent dans ce que je leur partageais. je suis à l'opposé de ce qu'on demande lors de la rédaction d'une demande de bourse. je fais de mon mieux. à suivre...

photo de Mike Petrucci