Top Social

2 publications sur la creativité

|

je suis à lire en ce moment «L'imaginaire en déroute: quand nos enfants ne savent plus inventer» de Tristan Demers sur la créativité chez les enfants. un livre que j'adore et que je lis avec grand plaisir.

pourquoi les enfants et les jeunes adultes ont de la difficulté avec l'imaginaire? on est porté à croire qu'avec tous les stimulants, les jeunes sont de plus en plus créatifs. pas vraiment. en fait, justement, trop stimulés, ils ne font que réagir aux choses au lieu de les créer. il n'y a rien comme un enfant qui s'ennuie. après quelques minutes, il va finir par se créer un monde, un jeu, etc. peut-être pas au début... mais avec le temps ça deviendra une autre façon de faire.

l'auteur donne beaucoup d'ateliers dans les écoles et fournit des tonnes d'exemples. il est bien conscient qu'aujourd'hui avec tous les écrans, etc, tout cela est de plus en plus difficile. de là l'importance d'éloigner les écrans de ces jeunes cerveaux. bref on suit l'auteur dans ses réflexions, ce qui nous fait réfléchir à notre tour.

par la même occasion, j'en profite pour vous faire part de la sortie d'une publication spéciale du magazine Time sur la créativité «special time edition, the science of creativity». il traite de plusieurs angles très intéressants. j'ai toujours adoré les articles du time sur ce sujet. ils sont toujours tellement pertinents et riches d'informations.

comment photographier des lieux abandonnés

|

ce lien est un peu une curiosité.

je trouvais le propos intéressant. comment faire de la photo dans les lieux abandonnés selon James Kerwin, un photographe connu pour cette spécialité. j'ai parlé de cet artiste en novembre dernier. j'adore regarder ce genre de photos. évidemment, ce n'est sans doute pas ce que nous faisons habituellement, mais il y a des trucs et astuces qui me sont apparus intéressants malgré tout.

si vous aimez la photo, vous trouverez plusieurs autres vidéos avec des trucs photos faciles à réaliser.

bio d'artiste en 120 mots

|

j'ai déjà parlé de la difficulté d'écrire une démarche ou une bio d'artiste. j'ai trouvé ce week-end l'article What We Learned from Writing 7,000 Artist Bios qui en parle largement. selon leurs expériences sur le site artsy, on nous conseille et nous explique comment tout ça fonctionne. j'ai apprécié qu'ils tiennent compte de l'étape où nous sommes dans notre cheminiement d'artiste. selon eux, une bio ne devrait pas dépasser 120 mots, de là l'importance de ce qu'on y met.

«These are the three cornerstones—tried, tested, and used today by our writers at Artsy—of the perfect artist bio:

The bio should summarize the artist’s practice—including medium(s), themes, techniques, and influences.

The bio should open with a first line that encapsulates, as far as possible, what is most significant about the artist and his or her work, rather than opening with biographical tidbits, such as where the artist went to school, grew up, etc. For example: John Chamberlain is best known for his twisting sculptures made from scrap metal and banged up, discarded automobile parts and other industrial detritus.

The profile should be between 80 and 140 words. The ideal bio is ~120 words, though a tightly written 80-word bio is preferable to a longer bio that includes repetition and filler sentences.»

vraiment pertinent.

photo de Dan Cook.

un bon café, toujours!

|

même s'il fait chaud, ce n'est pas une raison pour réduire ma consommation de café.

bien sûr, on aime les statistiques qui nous disent que le café est bon pour la santé. comme cette étude ici:
"We found that people who drank two to three cups per day had about a 12 percent lower risk of death compared to non-coffee drinkers," says Erikka Loftfield, a research fellow at the National Cancer Institute.

cette étude est un peu différente des autres, car elle prend en compte les gens qui boivent beaucoup de café.

je suis toujours à la recherche de cafés sympathiques à montréal. j'en connais plusieurs et j'ai découvert celui-ci récemment: le café chez l'éditeur situé sur la rue saint-hubert un peu au nord de jean-talon. une petite merveille!

«Le café littéraire Chez l'Éditeur se veut un endroit où l'on peut venir travailler, prendre un bon café, certes, mais aussi où l'on peut croiser des auteurs venus rencontrer leur éditeur, Québec Amérique ou Cardinal, dont les bureaux se trouvent juste derrière.»

très inspirant comme endroit. si vous en connaissez d'autres, n'hésitez pas à les partager ici!

*photo à gauche de Ben Kolde

on est reparti pour une autre année!

|

je suis allée à cap lumière au nouveau brunswick pendant une semaine. j'ai décidé de faire un «catalogue» de pinceaux créés à partir des choses que je trouvais sur la grève. 5 par jour, pour 5 jours. je les ai ensuite essayés avec de l'encre. certains fonctionnaient assez bien, d'autres se sont défaits ou pratiquement désagrégés. une exploration intéressante par contre. j'ai partagé quelques photos sur mon compte intagram.

j'ai beaucoup lu et ainsi brisé le rythme souvent trop occupé de la vie courante.

me voilà de retour. j'ai trouvé des choses intéressantes aussi. je vous partage ça dans les prochains jours ou semaines.

j'envoie un bulletin créatif demain. pour le recevoir, abonnez-vous ici!

c'est le temps des vacan...an...ces

|

voici venu mon petit temps d'arrêt de quelques semaines. profitez-en pour lire cette reposante chronique de Josée Blanchette sur l'art de ne rien faire. la photo ci-dessus est de Aaron Burden.

de retour sur ce blogue autour du 8 août.

jeu d'impressions pour l'été

|

je voulais utiliser ma presse depuis longtemps. voici le projet que je fais avec son aide en ce moment. j'imprime tous les jours (ou presque) une couleur: jeudi jaune, vendredi magenta, etc. à partir de 10 formes différentes (voir ci-dessus). je m'inspire des couleurs saturées de la risographie (j'en parlais ici).

j'ai découpé des formes dans le fond des boites de plastique dans lesquelles sont vendus les petits fruits (ou autre contenant du genre). il est important que le plastique soit bien plat et celui-là a justement la bonne épaisseur. ensuite, j'encre deux formes pas feuille que je dépose sur ma page et que j'imprime. la pression de la presse donne de beaux aplats.



je les enlève et je passe à la feuille suivante. je fais un jeu de 10 feuilles qui seront toutes différentes.

l'avantage de ce plastique mince est qu'à la fin de mes impressions, je lave mes formes à l'eau courante et elles sont prêtes pour la suite.


je dois avouer que même en étant au début, le projet change un peu tous les jours...


à suivre...

Cristóbal Balenciaga au Musée McCord

|

j'ai visité récemment l'exposition sur Cristóbal Balenciaga au Musée McCord. un petit bijou d'exposition. j'ai vraiment adoré. je connaissais le nom, quelques vêtements, mais pas son influence dans le monde de la mode. on y découvre ses structures géniales et la recherche dans le travail de création de ce couturier.

à un certain endroit, vous pouvez essayer une création du designer qui peut être porté comme une cape ou une jupe. brillant! vous trouverez aussi un modèle à monter en papier (un papertoy!!).

la deuxième salle est dédiée à tout le travail de couturiers plus contemporains qui ont été marqués par Balenciaga. ça aussi, magnifiquement présenté.

je souligne aussi le montage de l'exposition avec ses rayons X de vêtements, des documents d'atelier, des esquisses, les modèles en calicot incluant les annotations à même le tissu. ajoutez à ça un beau catalogue disponible le temps de votre visite. ce dernier est très descriptif de ce que vous voyez en vitrine.

sur le site, allez voir la courte vidéo du vernissage qui vous donnera un idée de l'exposition.
à voir (prix réduit les mercredis après 5h).

un bain de forest et autres sons

|

vous avez un été en ville? vous devriez prendre un bain de forest! depuis de nombreuses années, on connait le bienfait d'être à l'extérieur. les japonais ont nommé la chose «shinrin yoku». lire le billet ici pour en savoir plus.

il s'agit en fait de s'assoir près des arbres. dans un parc, une cour arrière, tout est bon. maintenant, laissez tomber toutes distractions et laissez votre cerveau tranquille. ça devient finalement assez méditatif. pas de livre, pas de technologie, portez attention à ce qui vous entoure, sans plus. idéalement 2h, mais apparemment, au bout de 20 minutes, on voit une différence.

je vous dirais que dessiner ce que vous voyez est bon aussi, mais ça, c'est moi.

le son est un autre aspect souvent oublié. quand on ne peut aller au parc, écouter les sons de la nature, ça fait du bien aussi. la BBC Earth a mis en ligne des films/bandes-son d'une durée de 10 heures (!) dans différents environnements: la montagne, la jungle, le désert, le corail, etc. certains sont assez surprenants. vous en trouverez quelques-uns ici et pour voir toute la série (environ une dizaine) recherchez dans les vidéos «bbc earth 10 hours» pour tous les trouver.

jusqu'ici, j'ai entendu (et vu) des choses pas croyables. toujours extraordinaire, comme tout ce que fait la bbc.

un de mes dessins dans uppercase

|

vous vous souvenez peut-être de mon billet sur une participation de la publication uppercase pour le dessin d'emballage. j'avais partagé avec vous mes quelques essais.

mon amie marie vient tout juste de me faire parvenir cette photo (merci! merci!) où on voit mon dessin dans le bas de la page. ça fait plaisir!

vous pouvez survoler la publication en ligne avant de vous la procurer. je ne suis jamais déçue de toute l'inspiration que j'y trouve. j'ai hâte de voir les dessins des autres!