Top Social

le style dans la rue et au musée

|


 

sur le site du new york magazine cette semaine, il y avait un contraste que je trouvais intéressant de partager. 

 

la mode est un domaine fort exigeant en créativité: les collections, les styles, les designers, les tendances, etc. c'est un milieu extrêmement prolifique. on parle depuis quelques années des déchets générés par cette industrie et de la quantité de perte (que fait-on des restants de collection vous pensez? souvent on les détruit tout simplement).


dans ce reportage on présente les gens de new york photographiés dans la rue. ce n'est pas des designers officiellement, mais c'est nécessairement des gens créatifs. leur «ensemble» est un judicieux mélange de style et de sources assemblées avec beaucoup de personnalité et un budget sans doute raisonnable.

 

parallèlement, visionnez les vêtements des gens riches et célèbres qui sont allés au fameux MET gala du metropolitain museum. c'était lundi dernier et toutes et tous sont habillés par des designers de grands noms et où le budget semble sans réelle limite. que feront les mieux nantis de tous ces vêtements de luxe?

 

vous me direz où vous trouverez les gens les plus créatifs...

samedi: dessinez dehors!

|


 

samedi dernier je suis allée à une activité de dessin extérieur (genre urban sketcher) avec deux amies. cette fois-ci, dans le cadre des journées du patrimoine religieux, nous avons participé à une activité organisée par Jean-Pierre Pelletier à way's mills. sur place, nous avons visité et dessiné deux petites églises de bois blanc. il faisait un temps magnifique.

 

nous étions une trentaine de personnes disséminées dans ce petit coin des cantons de l'est. tout le monde s'installait avec son carnet, sa tablette et sa palette de couleurs.


nous avons eu la chance d'avoir avec nous Louise Beaupré-Lincourt, qui a tenu un carnet à raison d'un dessin par jour pendant toute la pandémie. on peut voir cette somme de dessins sur le lien. elle a commenté son approche, son travail et a répondu à nos questions avec gentillesse et générosité.

 

encore merci de cette belle journée. les photos sont de mon amie Gabrielle Schloesser.

 

ci-dessous, un de mes dessins.

 


 

travailler la couleur

|



la couleur est souvent inséparable de notre travail artistique. j'ai trouvé deux petites choses ce matin.



d'abord, sur le site de l'artiste Esté MacLeod vous trouverez son #coloricombo, challenge couleur pour le mois de septembre. il est un peu tard dans le mois, mais conservez ou imprimez sa fiche de propositions de couleur. en fait, elle suggère tous les deux jours un duo de couleurs à travailler. faites vous-même le défi quand bon vous semble. ce type de propositions nous sort de notre zone de confort, ce qui est toujours une bonne chose.



le blogue de creative market (où j'ai une boutique de fichiers numériques), propose 15 harmonies de couleurs pour l'automne à télécharger. elles sont proposées à partir de photos. ça aussi ça peut donner des idées. parfois il manque une couleur contrastante à mon avis, mais sur le nombre présenté, il y a de belles harmonies.

Sigurborg Stefánsdóttir, l'artiste multiple

|



aujourd'hui, je vous présente l'artiste Sigurborg Stefánsdóttir. cette artiste d'islande crée des collages, des tableaux et des livres d'artiste.

 

elle a une formation en art et en design et ça se sent. j'aime son choix de couleurs et ses compositions complexes dans ses tableaux. pas facile à faire. ses personnages me font penser à l'art des aborigènes d'australie, une épuration et une symbolique en même temps. ses collages sont épurés et forts.

 

j'aime tout en fait. je vous suggère de faire le tour de son site, il y a plusieurs choses intéressantes à voir. c'est riche en textures, en formes et en couleurs. n'hésitez pas à voir aussi sa page instagram.

«la correspondance détaillée» est prêt!

|



 

j'ai envoyé hier les premiers exemplaires de mon livre «la correspondance détaillée». j'ai aussi mis à jour la description sur mon site. de plus, j'accepte avec plaisir les virements interac si vous êtes plus à l'aise avec cette façon de faire. contactez-moi, aucun problème.

 

 

j'ai beaucoup travaillé sur cette édition. le livre fermé se camoufle sous une forme d'enveloppe. je sais que les personnes qui aiment le papier sont sans doute tristes de recevoir si peu de réelle correspondance. peut-être que mon livre vous donnera le goût d'y revenir un peu.

 

la correspondance a plusieurs facettes. vous avez déjà eu des correspondants? vous avez envoyé une lettre au père noël? en voilà déjà quelques exemples.


pour voir plus d'images, visitez ma boutique ici.

suite et fin d'un long projet collage

|



en janvier dernier, j'ai commencé à remplir un cahier des petits morceaux de papier de toutes sortes qui trainaient sur ma table dans l'atelier. à certains moments, j'ajoutais de la gouache, des encres de couleurs et d'autres papiers. bref, le carnet était plutôt rempli. j'ai décidé de terminer les 21 doubles-pages et de les présenter sur instagram chaque jour. j'en suis au jour 3.


vous reconnaitrez sûrement des bouts de projets, des restants de gravures, des tests que j'ai réalisés pour des livres d'artiste.

 

quand je commence, les pages sont pratiquement pleines. il n'y a aucune composition, et pratiquement aucun espace blanc. je suis à l'étape de faire un beau double-page avec ce que j'ai. je rajoute de la couleur et des traits. ça devient riche et abondant. un effet que je n'arriverai pas à faire en une seule fois.

 

je trouve cet exercice vraiment stimulant et les résultats surprenants. je vais sûrement recommencer avec un nouveau cahier en début d'année.

le végétal d'ailleurs

|

pour faire suite à mon billet de mercredi dernier, je vous présente le travail de Chelsea Baker (australie). La jeune femme décore des gousses de semences trouvées dans son environnement.

 

«Due to their nature, all seedpods are naturally imperfect (which is what I love most about them), and the colours may differ slightly in person due to your display.**»

 

je vous suggère fortement d'aller visiter ce billet sur design boom très illustré avec un texte explicatif, car on ne trouve pas beaucoup de détails sur son site. ou sa page instagram

 

j'ai vraiment beaucoup aimé. c'est fou comment la végétation de l'australie semble sortir d'un film de science-fiction avec leurs formes et structures si différentes de nos végétaux d'ici.

les photos de Levon Biss

|

j'adore la macrophotographie et ce qu'elle nous permet de voir.

j'ai acheté le dernier livre du photographe Levon Biss, un britannique qui a aussi fait des photos d'insectes à couper le souffle (j'en avais parlé ici en 2017). son livre «The Hidden Beauty of Seeds & Fruits» porte cette fois-ci sur les semences et le résultat est absolument magnifique.

vous y trouverez en grand format les graines de différentes plantes du Royal Botanic Garden Edinburgh. par la force de ses images, l'artiste nous présente de véritables chefs-d'oeuvre de design. ce livre nous permet d'en apprécier toute la beauté. un peu plus d'informations ici.

le photographe a tenu à nous démontrer la richesse des structures, des textures et des couleurs. comme souvent, les graines sont à l'intérieur d'une sorte de capsule et ici, Biss a pris soin de nous présenter  comment l'ensemble est organisé afin de se multiplier sans l'aide de l'humain. encore ici, l'intelligence de la nature à son meilleur. le livre présente 117 semences parmi les milliers auxquels il avait accès. à voir!

impression à la main et pop-up venu d'ailleurs

|



la maison Antoinette Poisson à Paris utilise la dominoterie pour créer des papiers à motif selon une technique très ancienne.

 

tiré du site: La dominoterie est une technique artisanale du XVIIIème siècle d’impression à la planche de feuilles de papier, appelées « papiers dominotés » ou « dominos » 


à voir les étapes dans cette vidéo et le site de cette entreprise ici. fascinant. elles impriment avec une presse et ajoutent la couleur aquarelle à la main ou à l'aide d'un pochoir.


j'ai un intérêt de plus en plus grandissant vers le libre pop-up. je trouve des choses qui sont loin du livre pour enfant. comme le travail de Stephanie McCollough. vous pouvez visionner son site ou ses films sur vimeo. malheureusement on doit demander pour voir son site instagram. sa façon de voir la mécanique et le résultat est vraiment hors-norme.

la production de l'artiste Rachel Heller

|

je vous présente aujourd'hui l'artiste Rachel Heller. cette britannique atteinte du syndrome de Down a une carrière d'artiste assez impressionnante.


j'ai beaucoup aimé sa façon de dessiner à grands traits, un dessin solide que ce soit des personnages ou des paysages. j'ai particulièrement aimé ses pastels gras et ses œuvres sur papier. il est difficile de trouver à un seul endroit pour voir toute sa production, mais faites le tour de ce que vous trouverez sur le site de la gallery flowers, cette artiste qui a maintenant 48 ans expose toujours!

 

visitez ici une exposition de 2016 et cet été, elle faisait partie de cette exposition (vous verrez une photo d'elle aussi).