comment peut-on abandonner ces lieux

vendredi, novembre 17, 2017

je suis toujours étonnée de voir ces lieux, ces intérieurs merveilleux et délaissés depuis des années, qui s'effritent un peu plus chaque saison. comment se fait-il que cela n'intéresse personne? il y a souvent des meubles qui sont restés là. pourquoi? et pourquoi ceux-là?

je n'ai pas trop de sentiments pour les lieux modernes abandonnés comme les centres d'achat, mais ces maisons et palaces où tant de talent artistiques ont travaillé: peinture de fresque, travail sur la pierre, le bois, etc.

James Kerwin a photographié cette décadence à travers l'europe de 2013 à 2015 (encore aujourd'hui...). fascinant. de bien beaux endroits, de bien belles photos.

j'aurais bien aimé être là lors de la prise de vue, un plaisir supplémentaire, voir sa section «behind the scene».

le pop-up sans chichi

mardi, novembre 14, 2017

faire un pop-up book à partir d'esquisses, c'est ce que fait l'artiste Klaus von Mirbach. il faut voir ses livres qui ont une allure un peu naïve avec beaucoup de personnalité. ça donne des idées!

il en présente quelques-uns sur son blogue. un premier ici, un autre ici et aussi ici.

parcourez plusieurs billets de son blogue pour voir ses carnets d'esquisses et autres projets créatifs.




Virginia Thoren, photographe de mode

dimanche, novembre 12, 2017


j'ai découvert le travail de la photographe Virginia Thoren alors que je parcourais le site du NY times. on mentionnait qu'elle était décédée récemment. je suis allée voir ses photos, car une femme photographe qui fait les nouvelles (en quelque sorte) c'est plutôt rare.

j'ai découvert le travail d'une photographe d'après-guerre qui avait travaillé avec les grandes maisons de couture de l'époque. la belle différence dans ses photos est l'attitude des modèles. parce que c'est une femme derrière la lentille, on dirait vraiment que la complicité est présente. les modèles sont plus détendues. c'est notable.
vous pouvez voir son travail ici et aussi ici.

si vous aimez les publications hors norme

jeudi, novembre 09, 2017

vous le savez, j’adore toutes les publications hors norme à petits tirages. je viens de m'abonner à la publication Milieu de Meb. 5$ pour recevoir ce mensuel par la poste pour une période de 3 mois. un coup de cœur ou faites un cadeau à un ami. profitez-en pour acheter un de ses calendriers de l'avent.

j'en profite pour mentionner la prochaine exposition chez Arprim monté par Collectif Blanc. plus de 50 artistes de partout y présenteront leurs publications. vernissage vendredi soir et ça sera un incontournable de la saison, c'est certain! je vous en reparlerai bientôt.

les petites têtes de l'art, coup de coeur!

lundi, novembre 06, 2017

j'ai découvert cette source de créativité vraiment par hasard en me promenant sur pinterest.

j'ai été séduite par la grande, vraiment grande puissance créative de l'équipe «les petites têtes de l’art», une garderie de Boulogne qui offre aussi des cours aux enfants de moins de 10 ans.

«Notre association développe son projet pédagogique autour de l’éveil artistique. Par la créativité, les enfants s'adonnent à différents apprentissages et expériences sensorielles. Pas à pas, ils cheminent, s'expriment, créent, progressent dans leurs réalisations et dans tous ces exercices de vie au quotidien qui font grandir et initient à la collectivité.»

les bonnes idées sont nombreuses. bien qu'elles s'adressent à des enfants, tous les exercices peuvent facilement s'appliquer à la pratique artistique d'un adulte. faites le tour, les résultats sont inspirants, étonnants, magnifiques et toujours d’une grande simplicité technique. chapeau à l'équipe, vraiment.

le site de la garderie ici.

le 3 décembre prochain, porte ouverte à l'atelier

dimanche, novembre 05, 2017

voici les informations sur notre prochaine journée «porte ouverte» à l'atelier. Dimanche, le 3 décembre prochain, venez faire un tour, voir les dernières productions et aussi entendre les créations musicales de René Tétreault, un ami qui s'ajoute à l'aventure.

Soyez nombreux, venez avec vos amis, on aime vous voir et échanger avec vous!

traîner son «commonplace book» partout

samedi, novembre 04, 2017

j'ai développé l'habitude d'avoir toujours un cahier avec moi depuis très longtemps. il est toujours intéressant de comparer cette habitude avec d'autres, de voir les cahiers, de voir leur organisation et leur utilisation.

dans mon cas, mes cahiers sont toujours 5,5 x 8 po environ et font 28 pages + couverture que je fais moi-même. j'en suis à mon #100 en ce moment. j'aime les cahiers minces car légers.

j'ai reçu Joelle Bordeau à l'atelier récemment, une fée des mots selon moi, une pilote de lignes selon elle. une bien belle rencontre. elle aussi traîne quelques cahiers dans son sac. nous avons justement discuté de nos habitudes communes. elle me faisait part de l'utilisation d'un code de couleur et d'un sommaire de ses cahiers. une idée vraiment brillante.

dans cet article qui date un peu, Ryan Holiday présente ses cahiers «commonplace book», un terme employé pour décrire les cahiers qui servent au dessin, aux lectures et aux réflexions afin de d'y inscrire son cheminement personnel en quelque sorte.

«A commonplace book is a central resource or depository for ideas, quotes, anecdotes, observations and information you come across during your life and didactic pursuits. The purpose of the book is to record and organize these gems for later use in your life, in your business, in your writing, speaking or whatever it is that you do.»

il explique en détail comment utiliser ce type de cahier. j'ai adoré l'article. cherchez «commonplace book» dans google image, vous serez très surpris de voir les résultats. ci-dessus, un cahier de 1760. inspirant.

deux choses à voir aujourd'hui

mercredi, novembre 01, 2017

installations fleuris et organiques dans la ville de córdoba. il s'agit d'un festival international pour les gens de fleurs. ils ont utilisé plusieurs cours intérieures pour étaler leur talent. c'est magnifique. à la toute fin, quelques photos du «making of».

du côté du papier, voir les perruques de l'artiste russe Asya Kozina. c'est beau, raffiné et toujours en papier blanc. on peut donc apprécier tout le détail de ses créations.

des petites presses portatives

dimanche, octobre 29, 2017

j'adore ces idées où on redonne vie à quelque chose de désuet. cette fois-ci, il s'agit des appareils qui servaient à marquer au carbone votre carte de crédit. vous vous en souvenez?

quelqu'un a pensé à utiliser cette chose pour en faire une petite presse. on explique tout le système ici. il reste à en récupérer une chez un marchand qui ne s'en sert plus ou dans une brocante.

on peut aussi utiliser un appareil à pâte, on l'explique ici. les résultats sont assez intéressants.

la créativité n'a pas de limite!!!

de la belle visite à l'atelier

jeudi, octobre 26, 2017

il arrive parfois que des gens me contactent pour qu'on se rencontre et que l'on discute créativité. c'est toujours avec plaisir que j'accepte quand c'est possible. en septembre dernier, j'ai eu la visite de Louise Levergneux. Louise est une artiste du livre qui vit aux états-unis depuis longtemps, mais a toujours de la famille dans la région de gatineau où elle vient à chaque été. elle est venue à l'atelier et nous avons discuté du monde du livre d'artiste, de ses production et des miennes. ce fut une bien belle rencontre, vraiment. nous avons planifié continuer notre conversation l'an prochain.

elle a écrit un billet sur sa visite à l'atelier sur son blogue. vous pouvez le lire ici. elle a tout à fait saisi ma démarche. ce fut très enrichissant pour moi de discuter avec elle. Louise connaît vraiment bien le milieu du livre d'artiste, de par sa propre production, de ses expositions, etc. vers la fin de notre rencontre, elle a commencé à prendre toutes sortes de photos, même mes «boitiers» de livre. Louise utilise beaucoup la photographie dans ses œuvres.

Elle a visité d'autres artistes pendant son séjour. vous pouvez lire sur son blogue sa visite à l'atelier de Guy Laramée, celui qui sculpte dans les livres et autres créations. vraiment intéressant.



à votre tour, participez à la biennale 2018!

mardi, octobre 24, 2017


en 2012 j'ai appris à travers les branches (par mon amie Cécile) que Hétéroclite organisait un événement intéressant, une biennale du livre d'artiste à Notre-Dame-du-Portage. J'y participe avec plaisir depuis.

l'édition 2018 ne propose aucun thème, mais plutôt un style de structure. le livre doit être «interactif» dans tous les sens du terme: pop-up – échelle de Jacob – flip book ou folioscope – livre animé avec tirettes, rivets, rabats, volets, disques, volvelles, découpes, origami, etc. tous les détails sur le site. la date limite pour présenter votre livre est le 15 mai 2018. vous avez le temps... mais pas tant que ça!

je vais évidemment y participer. mais il y a plus, on m'a demandé d'être l'invitée d'honneur 2018!!! ce qui veut dire que j'y présenterai quelques livres d'artiste sans relation directe avec l'exposition et je donnerai une courte conférence le samedi en après-midi. je vous parlerai d'Arprim aussi, dont je suis membre. je suis honorée de cette invitation. j'ai bien le temps de vous en reparler.

derrière tout ça, il y a le travail ardu de Raymonde Lamothe et de son associée dans l'aventure, Marie-Josée Roy (photo ci-dessus).

participer à une exposition virtuelle

dimanche, octobre 22, 2017

La Conférence internationale sur la formation des résidents a eu lieu à Québec à la fin de la semaine dernière et est organisée par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. chaque édition est accompagnée de l'exposition «the body electric | le corps électrique». je viens de participer à ma première exposition virtuelle. car les œuvres passent sur écrans tout au long de la conférence je crois.

je dois avouer que j'avais vu un appel de dossier au début de l'été sans trop comprendre de quoi il s'agissait exactement.

«Inaugurée lors de la CIFR 2014, l’exposition annuelle d’art numérique « Le corps électrique » consiste en un amalgame inspirant de différentes formes d’art visuel, dont la photographie, le dessin, la peinture, la sculpture et la vidéo. « Le corps électrique » considère l’art comme une intervention qui explore, perturbe, approfondit et réinvente la médecine. L’exposition propose une série de pratiques visant la signification et la réflexion afin d’en venir à une nouvelle relation avec les sujets et les objets des soins de santé.»

le thème de la conférence de cette année, «Le leadership et le changement dans la formation des résidents : un appel à l’action – et le thème des soins en médecine et dans les soins de santé» et j'ai pensé que mon livre «New dress against disease» pouvait rejoindre ce thème.

vous pouvez voir toutes les pièces proposées sur le lien plus haut, 22 artistes retenus sur environ 70 dossiers. il y a de petits bijoux là-dedans. je suis très contente que mon livre en fasse partie. c'est une façon pour moi de faire sortir le livre d'artiste de son réseau.

faire sa propre fonte gratuitement

samedi, octobre 21, 2017

j'adore faire des fontes. la vraie création par un typographe est un travail de création très exigeant, mais ça peut aussi être amusant.
j'ai découvert récemment le site «Calligrahr».

il suffit de télécharger leur gabarit, de faire les lettres, de numériser la feuille et le site vous produira un fichier .otf que vous pourrez utiliser sur votre ordi par la suite. tout ça gratuitement, si votre fonte n'a pas plus de 75 caractères. suivez bien les étapes si vous n'êtes pas familier avec ce genre de processus. c'est très bien expliqué.


personnellement, j'aime bien faire des fontes-dessin aussi. une ressource que je vais sûrement utiliser largement bientôt!


un planétarium de papier

jeudi, octobre 19, 2017

dans les librairies de musée, il y a souvent une belle section de livres pop-up. avec les années, les ingénieurs du papier y vont de surprises en prouesses pour pousser ce concept vraiment très loin.

la dernière publication du genre dont on parle en ce moment est le livre de Kelli Anderson, «This Book is a Planetarium» sur l'espace, comme son nom l'indique. Une beauté.

c'est plus qu'un pop-up book, parce que nous n'avons pas seulement à tourner les pages, il faut aussi agir, utiliser un cellulaire, découper, etc. un livre interactif (c'est pour toi ça Raymonde!)

il faut lire et voir les multiples photos sur le blog de l'auteur. vous pouvez mettre ça sur votre liste pour le père noël, mais moi, je vais me le commander bientôt.
pour vous donner une idée du prix, 42$ sur amazon)





mes pages pour germinate-ayatana

lundi, octobre 16, 2017

vous vous souvenez sans doute de ma résidence artistique de l'été dernier à gatineau sur le thème de la germination. nous avions décidé de faire un livre de cette expérience. Alexis, qui organise ces résidences, a demandé aux gens passionnés que nous avons rencontrés durant cette semaine de participer aussi.

je vous présente mes pages. le thème du livre était l'herbier, un peu en référence à notre première visite à L'Herbier national du Canada. belle visite! j'ai créé de nouvelles espèces à l'aide de racines et de feuilles. les montages ne sont pas parfaits, et c'est ce que je voulais.

dès que j'ai le livre, je vous en reparle.







les collages de Lance Letscher = complexité

dimanche, octobre 15, 2017

Lance Letscher est un artiste qui utilise le collage dans ses oeuvres très complexes. des centaines (voir des milliers) de petits morceaux se côtoient dans une composition parfois étrange, parfois plus structurée. Les sources des éléments de ses collages sont très larges. Il faut voir son atelier où il est sans doute le seul à s'y retrouver.

j'en parle aujourd'hui, car on a tourné un documentaire sur son travail et surtout son processus de création, ce qui est toujours fascinant. on peut voir un court extrait ici, en espérant voir le film complet un jour ou l'autre.



interventions citoyennes par les fleurs

vendredi, octobre 13, 2017

on connaît les tricots installés un peu partout dans la ville comme interventions citoyennes, ou les guerillas-jardiniers qui sèment sur les terrains vagues. cette fois-ci, il s'agit d'interventions ou installations éphémères qui utilisent les fleurs.

un article du new york times en parle ici. j'ai ensuite trouvé cet article sur Geoffroy Mottart qui ajoute des barbes de fleurs à des sculptures extérieures.

il y a aussi Lewis Miller, un fleuriste très connu qui crée des environnements fleuris pour plusieurs grands événements à New york. il le fait pour le plaisir des yeux des gens qui passent par là. j'adore cette idée!

du carton en céramique et de la gravure

mardi, octobre 10, 2017

l'artiste Rodrigo Torres fait des vases comme des collages en 3D. on dirait des boites de carton rafistolées pour faire des vases, avec un peu de céramique ancienne et des bouts de masking tape. le mélange est magnifique. à voir pour la richesse des textures et des structures.

si vous aimez la gravure, vous aimerez sans doute ce site qui présente les oeuvres des artistes inuits de la 2017 Annual Print Collection du Cap Dorset. intéressant parce que les sujets et le style sont très différents de ce qui se fait ailleurs. On fait là-bas de la gravure sur pierre. voir quelques informations supplémentaires ici.


la beauté des insectes

dimanche, octobre 08, 2017

le site «microsculpture» ce passe de mot car la qualité des photos est extraordinaire. visitez le site pour voir de très très près des insectes, pour en apprécier la beauté des structures, mécanismes, textures et couleurs.

du photographe Levon Biss, les bibittes sur fond noir non rien à envier à tous les monstres numériques que l'on voit au cinéma. voir la vidéo où l'artiste explique sa démarche. en fait, la macrophotographie ici est telle qu'il lui a fallu faire quelques centaines de photos de l'insecte pour ensuite les mettre ensemble pour que nous puissions la voir complètement aussi détaillée. il a élargi son terrain de jeu avec le Musée d'histoire naturelle de l'université d'Oxford.

sur le site, vous pouvez zoomer de manière impressionnante pour admirer le travail. ça fait aussi plaisir de voir quelqu'un d'aussi passionné par sa recherche, très inspirant.

voir de beaux carnets anciens

samedi, octobre 07, 2017

en ligne, vous pouvez visionner un grand nombre de carnets de Edgar Degas sur le site de la bibliothèque nationale de France où il y a sûrement d’autres trésors à découvrir.

c'est un réel plaisir. les images sont excellentes. plusieurs carnets contiennent seulement quelques dessins, mais d’autres, comme celui-ci (carnet 1), présente plusieurs esquisses préparatoires faites à l'encre noire. il y a de petits bijoux à voir dans chacun. quelle chance nous avons!!!
Présenté par Blogger.
haut de la page