Top Social

doodle de l'avent

|

le doodle est: «un mot anglais qui désigne les dessins ou les écrits griffonnés». de mon point de vue, c'est surtout de dessiner sans penser, juste pour s'occuper, comme dessiner quand on parle au téléphone.

je ne vais pas très souvent sur youtube, mais si l'expérimentation du doodle vous tente, allez faire un tour sur la chaîne de CeeCee, une artiste québécoise de Vaudreuil-Dorion.

elle propose un cahier de doodle comme calendrier de l'avent. voyez ça comme votre petite expérimentation créative de la journée. un peu d'aquarelle, quelques crayons-feutre et vous pouvez commencer.

elle a fait son cahier et préalablement placer des masses ou taches de couleur très librement. à tous les jours, elle vous fera dessiner. je ne suis pas vraiment dans ce type de dessin, mais l'exercice peut être intéressant.

si vous avez peur de la page blanche, voici un excellent départ pour vous. si vous n'arrivez jamais à commencer quelque chose, voici une petite rythmique sans conséquence, mais qui fera tourner la roue de votre créativité.

les femmes du bauhaus

|

on a fêté les 100 ans de l'école du bauhaus l'an dernier (1919 à 1933). donc on en a beaucoup parlé.

puisque c'est dans l'air du temps de parler des femmes en art (pour de bon, j'espère!), on a aussi parlé des femmes du bauhaus. cette école de design qui se voulait ouverte et moderne ne l'a pas été tant que ça dans les faits. pour en apprendre plus, je vous suggère la lecture de cet article qui n'est pas très long.

«As it turned out, these New Women faced old prejudices. Gropius was worried that the female majority would weaken the school’s reputation.»

»This sexism set the tone. During the Bauhaus’s 14-year existence, women were prevented from choosing their artistic disciplines as men could. Nor were they given decision-making jobs, and very few were offered permanent teaching positions.»

il faut retenir que l'influence des femmes est énorme dans l'héritage du bauhaus. dans l'article, on explique bien que même si elles étaient surtout confinées au cours de tissage par Gropius, directeur de l'école, elles ont été très innovatrices.

«The weaving workshop was not only a centre of artistic innovation but of industrial innovation too.»

le calendrier de l'avent de Cathryn

|

Cathryn Miller est une artiste de la Saskatchewan qui manie le papier de manière extraordinaire.

elle présente cette année son troisième calendrier de l'avent. comme Cathryn est une passionnée du pliage de papier, elle dédie son calendrier 2019 à la forme du carré.

rendez-vous tous les jours pour découvrir quelque chose à plier. ça commençait hier ici.

de bien beaux petits livres

|

j'ai parlé de l'artiste Peter Oey l'an dernier à (presque) pareille date.

cette fois-ci, ce sera pour ses publications. est-ce que ce sont des zines, des livres d'artiste? il est de plus en plus difficile de préciser la famille maintenant.

chose certaine, ses publications utilisent des reliures et matériaux simples et sont intéressantes à voir. c'est riche en dessins et en photos pleines d'ambiance et de textures.

comme il y en a plusieurs sur sa page behance, j'ai fait un choix
horizon
Resumé Pt.1
Dormant Land
et finalement
Draw me a Horse

n'hésitez pas à visiter sa page, un beau talent ce Oey.

rencontres de lectures

|

il y a des rencontres de lectures qui sont passionnantes.

l'été dernier j'ai lu le livre «Marie Curie prend un amant» d'Irène Frain. voici un roman que j'ai acheté dans une vente de sous-sol d'église, donc pas récent. j'ai adoré la lecture de cette histoire. on entend peu parler de la vie des scientifiques, de ce que veut dire gagner un Nobel, de ce que représente faire de la recherche sur plusieurs années. dans le cas des femmes, ajoutez les naissances, la vie de mère et d'épouse. bref, on apprend plein de choses et j'adore ça.

tout récemment, je suis tombée sur le livre «Mme Eisntein» de Marie Benedict. qui était Mileva Mari en fait? et là, quelle histoire! je suis tombée en bas de ma chaise et je n'ai plus vraiment d'admiration pour Albert Einstein.

le profil académique de Mileva est du même niveau que celui de Marie Curie, mais en mathématiques. contrairement à Pierre Curie qui a encouragé et soutenu sa femme dans ses recherches, Albert Einstein lui, a simplement fait effacer le nom de Mileva des articles scientifiques sur leurs recherches et découvertes.

c'est un roman très documenté. quand j'ai fait de la recherche par la suite sur le sujet de mon côté, j'ai en effet trouvé des traces de cette facette de Einstein.(sur sa page wiki: «Einstein se montra très dur avec elle, ainsi qu'avec sa compagne suivante, Elsa».)

dans les deux romans, on parle du moment où les deux femmes se sont effectivement rencontrées. en fait, Marie Curie a rencontré Einstein qui a demandé alors à sa femme de marcher derrière eux.

à lire si l'histoire des femmes et les sciences vous intéressent.

un vrai fanzine

|


au début, un fanzine était une publication photocopiée et dédiée à un artiste musical, le tout rédigé, monté par un/une fan fini, de là le mot fanzine.

l'été dernier, il a fait chaud, et l'équipe de l'abricot a mis sur pied le fan/zine. dessinez une fan (ventilateur), on en fera un zine, c'était leur proposition sur facebook.





bien sûr, j'ai proposé un dessin. je vous en avait parlé ici.

au dernier Expozine, j'ai pu avoir ma copie et je vous en présente quelques pages ici.

l'histoire est qu'ils ont reçu plus de 80 participations crées par des gens de tous les profils et de tous les âges. ce qui donne une publication vraiment souriante et diversifiée. il n'y a eu qu'un très petit tirage pour cette édition, mais cela est combien généreux de Catherine et Julien d'avoir créé et produit un si joli fanzine.


je vous parle aussi de grilled cheese, leur publication destinée aux enfants. offrez un abonnement aux enfants autour de vous.

d'ailleurs, surveillez le site, ils préparent une vente dans les prochains jours...

apprendre à être créatif? oui

|

oui, ça s'apprend et ça se développe. il suffit de s'y mettre. pas d'idée? trouvez-vous un prétexte pour faire quelque chose: une carte, un papier d'emballage, écrire un poème sur sa tasse de café du matin. bref, tout est bon.

dans l'article très complet de Kirsten Weir «To Be More Creative, Cheer Up», tiré de l'excellent site nautilus, vous trouverez une grande quantité d'informations, d'explications sur l'apprentissage de la créativité. si vous y mettez autant d'effort qu'à votre entrainement pour courir un demi-marathon, ça devrait fonctionner.

j'ai trouvé plusieurs phrases intéressantes dans l'article. en voici quelques-unes

«Is creativity a skill I can beef up like a weak muscle? Absolutely, says Mark Runco, a cognitive psychologist who studies creativity at the University of Georgia, Athens. “Everybody has creative potential, and most of us have quite a bit of room for growth,” he says.»

«Above all, though, two personality traits tend to show up again and again among innovative thinkers. Unsurprisingly, openness to new ideas is one. The other? Disagreeableness.»

«“The basic idea is that a positive mood loosens the grip of attention, so that stimuli and ideas that used to get filtered out can now have a greater impact on [mental] processing,” he says. “Stress and anxiety have the opposite effect, narrowing attention, which can be good for focused analytic thinking—as long as you keep focus on the right information—but bad for broader creative thinking.”»

illustration de Christina Gransow.

vie d'atelier

|

voici ce que j'ai fait à l'atelier dans les dernières semaines.


Allan Bealy, rencontré lors de volume 2, m'a invitée à participer à un livret de collages. nous serions 25 personnes à avoir participé à cette édition. j'ai reçu voilà quelques semaines son collage de départ et j'ai ensuite fait le mien par dessus. le livre final sera disponible avant noël sur blurb je crois. j'ai vraiment hâte de voir ce que les autres ont fait.


comme je ne parviens jamais à jeter mes restants de papier, j'ai décidé de faire des carnets aux pages colorées à partir des restants d'une série de «yes madam» fait dernièrement. ils seront distribués à mes ami.e.s dans les prochaines semaines, tant qu'il y en aura.

le livre transformé et +

|

il y a bien des façons de faire du livre d'artiste. j'ai découvert dernièrement les œuvres de Otoniel Borda Garzon, artiste de bogota.

il travaille un peu le livre comme Guy Laramée, c'est-à-dire en sculptant dans les pages, mais la façon de jouer avec le résultat est différent.

le livre est une forme dans son travail, mais il faut voir aussi les installations, etc. j'en sais peu sur cet artiste car je n'ai trouvé que sa page behance et sa page instagram.

je vous suggère fortement la visite de cette dernière. vous y verrez plus de photos et aussi ses sources d'inspirations, ses collages d'images superposées, etc.

son travail est riche de matière. inspirant.

livre: trouver sa voix!

|

je vous présente aujourd'hui le livre «Find your artistic voice, the essential guide to working your creative magic». Il parle des chemins que l'on doit faire parfois pour trouver sa voix en tant qu'artiste. la route nous fait passer par des périodes fécondes, d'autres moins, et celles où on a l'impression de ne pas avancer. pourquoi fait-on de l'art? comment trouver sa voix et donc sa motivation?

cette fois-ci, Lisa Congdon, illustratrice américaine très prolifique, a décidé de s'intéresser à la découverte de notre voix, notre style, etc. pour ce faire, elle a interviewé plusieurs personnes qui œuvrent dans différents domaines artistiques. de là, la richesse du contenu.



elle nous explique pourquoi connaître sa voix est important et même des influences néfastes. un des chapitres est dédié aux stratégies pour vous aider dans cette recherche. bref, un livre qui vous accompagnera dans votre démarche.

Les livres de Lisa sont toujours une joie à regarder et à consulter, car ils sont magnifiques, clairs et bien organisés.

publié chez Chronicle books.