carnets de voyage

dimanche, juillet 30, 2006

le carnet de voyage. un nouveau courant artistique ? au contraire ! saviez-vous que le dessin faisait partie des cours obligatoires de tous bons explorateurs avant l'arrivée de la photo. c'est vous dire !

je dessine rarement dans un endroit public, par timidité je crois. mais je le fais malgré tout quelques fois, pour voir autrement qu'à travers une caméra. pour prendre le temps d'observer, longtemps, et d'apprécier vraiment où je suis.
le plaisir principal de cette pratique est d'arrêter, dans le temps, notre voyage. assis quelques instants, une heure tout au plus et le temps s'arrête. on observe notre environnement le temps de le mettre sur papier.
chaque esquisse possède la personnalité de son auteur, sa propre technique, sa propre vision de l'endroit et du type de voyage.

l'été est un moment favorable à cette charmante pratique, parce qu'on a plus de temps. les terrasses confortables sont partout et c'est plus confortable que de dessiner avec des mitaines assis sur un banc de parc gelé.

ces observateurs croquent en vitesse leur impression d'une ville ou d'un endroit visité. les dessins sont quelques fois habités par la «faune» locale et nous donnent une idée de l'ambiance par le jeu des couleurs.

voici quelques bonnes adresses de sketchbooks pour vous inspirer
voici quelques bonnes adresses de sketchbooks pour vous inspirer
jonathan keegan
stefkardos (j'en ai déjà parlé )
pietari poste à barcelone (cliquez sketchbook)
shadiworks en turquie
• et le site français uniterre


(ce commentaire est aussi sur le blog de m-c)

le design des cartes de crédit, débit, fidélité, etc


les cartes de crédits, de débit, de fidélité, etc. un beau et vaste marché où il y aurait du travail à faire coté design !

un article du designforum de l'aiga nous explique pourquoi, par exemple, american express eu tant de succès et de prestige. à l'apparition de ce nouveau moyen de paiement, AE avait mis comme image de fond quelque chose qui avait l'air de la «vraie argent».

on a beau y mettre des images de fond d'animaux, d'effet 3D dans l'espace ou de faux métal platine, on est dans le plastique à 100%. toutes pareilles. un produit qui a l'air «cheap».
largement utilisée depuis les années 70, le design de cartes de crédit est resté, somme toute, très très conventionnel. était-ce nécessaire de le faire à ce point ?
je me souviens avoir voulu la carte AE en plastique transparent mais elle n'était disponible qu'aux états-unis à l'époque. ensuite, celle de desjardins pour les étudiants, je n'avais plus l'âge depuis longtemps.

heureusement, depuis quelques années, les cartes-cadeaux ont commencé à oser. merci merci !
mais encore, pas suffisamment. chez indigo c'est très très moyen, chez ikea, impossible de voir en ligne de quoi ça a l'air, et ailleurs... pier 1, winners, c'est à pleurer.

à mon avis, l'illustration répond très bien à cet outil du quotidien. celles de starbuck sont bien jolies. nos commerçants devraient s'en inspirer et les gens du crédit aussi. c'est pas parce que c'est une carte de paiement que ça doit être triste et sclérosé. j'ajouterais : laid.
bon c'est dit.
si vous trouvez des cartes au design intéressant, faudrait me le faire savoir !

fontes fort intéressantes... et gratuites

mercredi, juillet 26, 2006
un autre passionné de typo qui en voit partout.
sur son blog, des photos de lettrages divers photographiés en france.
et avec talent, il dessine des fontes fort intéressantes que l'on peut télécharger gratuitement de son site.
en bonus, une expérimentation «typo'clock». vous connaîtrez l'heure à compter les pixels noirs...

la guerre récupérée par la mode... misère...

lundi, juillet 24, 2006
revenue de mes vacances farniente hier.
aujourd'hui, je navigue un peu dans tous les sens.
je tombe sur ce site, le book, rempli de campagnes publicitaires qui touchent surtout le monde de la mode avec les crédits des équipes de création.
septembre étant un mois important dans ce domaine, les grandes campagnes «gros budget» sont surtout celles de l'automne.


et puis voilà, je tombe sur la campagne de marithé et françois girbaud.
(après l'intro, cliquez dans le magma noir à gauche)
je suis restée sans voix du mauvais goût de leur campagne automne-hiver 2006-2007.
ils ont reconstitué en studio un set up de guerre et on a fait des photos comme prises directement au front.

pour vendre «du linge» !

la guerre ça serait beau maintenant ? ça serait design ?
puisque le sexe est partout, maintenant «stylisons» la guerre ?

choquée et écoeurée que je suis.
il n'y aura donc jamais de limite aux fantasmes de ces stylistes qui veulent se faire voir à tout prix.

tout est prétexte à la reliure finalement...

dimanche, juillet 16, 2006

... et c'est une bonne nouvelle !

barbara zuckerman relie toutes sortes de choses de toutes sortes de façon. de sa carte de transport, des portions d'une boîte de fromage. n'importe quoi. j'adore ça.
moi qui, déjà, gardais toutes sortes de choses pour les transformer, je sens que je vais en garder encore plus. ça m'avance pas vraiment... mais bon. c'est la vie

voici sa vision : « my work is a celebration of the world that surrounds me and the things that I love. for the past ten years i have faithfully carried a sketchbook around with me. i am trying to find ways to bring the world which exist in these sketchbooks to the outside world. i am exploring relationships of color, pattern, texture and type. i want to create work which people can look at as well as look into. i tend to use humor and I like to be whimsical. I want people to interact with my work and walk away smiling.»

faites le tour du site, surtout «art» et «books»

de mon coté, pour explorer un peu plus ma créativité, je ferme et débranche mon ordi pour une semaine.
a+

je blogue (aussi) ailleurs...

vendredi, juillet 14, 2006
marie-chantal turgeon m'a demandé d'être collaboratrice sur son blog. ça m'a fait vraiment plaisir, d'autant que je n'aurais jamais «bloguer» de ma vie sans sa passion contagieuse. donc, de temps à autre, j'interviendrai sur le sien. j'y parlerai créativité, design et des choses stimulantes, inspirantes qui passent devant mes yeux...

aujourd'hui, j'ai présenté un petit exercice créatif à faire en temps de canicule (exercice que j'avais proposé ici il y quelques semaines). j'ai fait un deuxième «pocketbook» et j'en présente toutes les étapes ici.

nunuche et démarche d'ado

dernières lectures.
nunuche magazine d'élise gravel aux éditions les 400 coups. bien que je ne sois pas le public cible, j'ai beaucoup ri à la lecture de ce «magazine» parodié sur ses soeurs qui elles remplissent nos kiosques à journaux.
dans nunuche, vous apprendrez à décorer vos narines et vous aurez une foule de conseils tel que comment contrer l'orteil mou. tout y est, même les pubs.
à acheter, à lire et à ensuite donner à une adolescente de votre entourage...

j'ai trouvé par hasard «The Secret Record of Me» de roland harvey. un livre (environ 32 pages) magnifiquement illustré qui propose une démarche pour les «jeunes». en fait, ça m'a fait penser à tous ces livres de psycho-pop qui sont si tristes à regarder et peu inspirants. tout y est, des pages sur la famille et les amis, notre place dans le vaste monde, nos intérêts, nos collections, nos prédictions, etc.
pour voir quelques pages.
absolument charmant. comme en créativité on parle de toujours retrouver l'enfant en nous, je l'ai acheté pour moi même faire «the record of me».

le jazz dans le design ou vice-versa

jeudi, juillet 13, 2006
en graphisme, la référence en design de jazz, c'est les pochettes de disque (ensuite pochettes cd) de la compagnie blue note.
sur ce site, les «pochettes» nous sont présentées toutes époques et artistes confondues.

j'ai un faible pour les mélanges «typo + photo live». et il y en a plusieurs.
les moyens utilisés semblent tellement simples comparés à nos ordinateurs d'aujourd'hui. et ça fait du bien.
les résultats sont souvent beaucoup plus forts graphiquement que tous les portraits retouchés du monde.
on entend la musique, la typo «swing», c'est plein d'ambiance et de rythme.
des masses de noir imposantes contre balance avec une image qui elle, nous amène vers la typo plus fine, plus petite. on pourrait s'en inspirer plus souvent !

vous connaissez Cartier, la fonte ?

lundi, juillet 10, 2006
Rod McDonald est un designer de fonte (et tout ce qui tourne autour) méconnu du canada. j'ai trouvé un article sur lui dans le magazine step by step de janvier dernier. une découverte.

il a fait un «redesign» de la fonte Cartier, la première fonte texte canadienne, créée au départ par Carl Dair pour le centenaire de la confédération en 1967. une très belle fonte. travail très réussi.
il a ensuite conçu une fonte pour le magazine maclean's, «laurentian».
on lui doit aussi la fonte smart sans et dernièrement, slate.

il raconte sa recherche et sa vision sur chacune des fontes dans l'article du step by step. il a l'air vraiment très sympathique et passionné de typo. ça se sent dans l'article, heureusement en ligne.

on peut les acheter ici.

la nature humaine à travers les yeux de laurent pinabel

samedi, juillet 08, 2006
je suis tombée sur les deux dépliants et affiches de ce graphiste avec grand bonheur. c'était frais, pas compliqué et plein d'énergie «humaine». j'adore. je trouve le nom : laurent pinabel. il faudra porter attention à la suite... me dis-je.
et puis graphika en parle dans son bulletin hebdomadaire. par le fait même je trouve son site, ou plutôt une partie de son site, la nature humaine.

hou là... différentes les illustrations, déstabilisantes, étranges... c'est le moins qu'on puisse dire. les messages sont cyniques et ça fait du bien !

j'ai téléchargé son portfolio pour réaliser qu'il avait créé et produit pas mal d'affaires dans le paysage graphique culturel québécois.

lisez «sa» nature humaine, tous nos travers y sont.

l'infini de flickr

mercredi, juillet 05, 2006

ah flickr... j'y suis allée une ou deux fois. découragée. trop de choses à voir, trop de sections dont je ne comprenais pas tout à fait le classement.
et mc me dit « tu devrais avoir un compte là-dessus. beaucoup de gens naviguent que sur flickr,»
alors je l'ai fait. mais son fonctionnement n'est pas encore limpide. ça s'en vient. je «travaille» là-dessus...


hier, je trouve ce lien. une façon de chercher sur flickr avec une interface intéressante (important quand on est graphiste).
celle-là est toute simple et franchement bien pensée.
je tape «creativity» (un tag), et ensuite un cercle de mots-clés entoure ma première recherche. j'ai ensuite cliqué sur «art», pour ensuite cliquer sur «artjournal». résultat : 1750 personnes ont un journal-collage dans cette section.
je pourrais continuer comme ça sans fin... il y en a sur tous les sujets et pour tous les goûts, j'en suis certaine.

ce besoin de montrer, de partager, de vouloir communiquer avec les autres me fascine.
c'est plonger dans une créativité sans fond, toujours en mouvance, organique.
bon plongeon !

voyager dans le temps

lundi, juillet 03, 2006
les affiches de voyages, avant photoshop, ça avait plutôt l'air de ça.



au canada, la compagnie du canadien pacifique engageait à l'époque des artistes pour faire toutes ses affiches de voyages. on en a tous vu quelque part. étrangement, toute la collection complète ne se retrouve nulle part regroupé sur le web. pourtant, c'est une part importante de notre héritage graphique. pour en voir, je vous suggère de faire une recherche avec «vintage poster canadian rockies» et vous en trouverez ici et là.

le courant était mondial. les bateaux, les trains, les avions permettaient aux voyageurs un vrai dépaysement. d'où cette grande production d'affiches de voyage.
ça vaut la peine de jeter un oeil là dessus à nouveau. plusieurs de ces affiches sont très fortes graphiquement. portez attention sur les harmonies de couleurs souvent très soutenues, l'utilisation des symboles d'un pays, les choix typo et la simplicité/schématisation des dessins.
celle de l'afrique est très réussie. remarquez le jeu tout simple de lignes, pour les grandes herbes derrière et pour les zèbres devant.

les «si populaires photomontages de photoshop» nous montrent une multitude de petites choses à voir sans nous séduire par l'impact du voyage et du dépaysement.

ce courant revient quelques fois... mais jamais aussi fort que les originaux.

à voir, les affiches de david klein, affichiste, sur le blog de will kane.
Présenté par Blogger.
haut de la page