la femme et le design après la guerre

mercredi, mai 30, 2012
j'ai visité jeudi dernier l'exposition «designing women, post-war british textiles», qui est présenté en ce moment au fashion and textile museum à londres.

si j'ai eu un coup de coeur, c'est pour cette visite. l'expo présente principalement le travail de six femmes: lucienne day, jacqueline grog, marian mahler, paule vézelay, mary white et mary warren qui ont eu le mandat d'apporter la modernité dans la vie quotidienne britannique après la guerre. par les motifs textiles, la vaisselle, la tapisserie, etc.

c'est une période que j'aime beaucoup. on y retrouve la pureté des lignes, l'originalité des formes, les harmonies de couleur tranchante incluant l'humanité du dessin fait à la main.

comme le catalogue n'était plus disponible, j'ai décidé de dessiner toutes les formes que je trouvais intéressantes. j'ai pris des photos aussi, mais je sais que pour vraiment m'imprégner, il faut que je dessine. ça me permet de vraiment saisir comment l'ensemble du motif est composé. très inspirant quand on regarde ça en pensant à la linogravure, l'estampe, etc.

il existe un site qui en montre un peu plus. j'ai particulièrement aimé le travail de lucienne day pour son modernisme et de mary white pour ses références à la nature.

c'était un gros lundi

lundi, mai 28, 2012
londres est une ville de musées, de gros musées avec des collections permanentes énormes, trop long d'en faire le tour. on fait des choix. j'en ai pas visité une tonne, mon cerveau déborde à en voir trop, et il y a la vie dehors...

j'ai visité la national portrait gallery. c'était la fin de l'expo des portraits de lucian freud. impressionnant, émouvant. mais j'ai vite réalisé qu'il y avait vraiment trop de monde, il était pourtant 10h45 lundi am…

alors, je suis allée voir le reste de la collection. c'est vraiment un très grand musée (en surface), plus grand que je ne le croyais au début. un des intérêts à voir tous ces portrait c'est le mélange de styles, à partir de l'époque moderne, on fait beaucoup d'exploration sur ce que peut être un portrait. c'est très riche et très large comme recherche artistique.

et en fin de journée, ça été à la The Queen's Gallery (Buckingham Palace), voir les dessins anatomiques de léonard de vinci. j'adore les dessins et tout ce qui est fait sur papier alors j'ai pris mon temps et j'ai bien regardé tous les dessins d'observation, lu les textes, etc. ces dessins ont été réalisés quand léonard a eu le droit de disséqué des corps humains. les découvertes et les liens qu'il a faits à cette époque sont vraiment impressionnants. son questionnement sur la fertilité, la naissance, etc. sujets tellement documentés aujourd'hui, était pour lui un véritable mystère et ses dessins sont absolument magnifiques.

c'était un gros lundi.

londres au mois de mai

samedi, mai 26, 2012
j'étais à londres la semaine dernière. c'était le «flower show» mais je n'avais pas de billet. c'était aussi le «garden tea party» annuel de la reine, mais je n'étais pas invité. ça sera bientôt la ville des olympiques, mais disons que pour le moment c'est un peu dans l'ombre.

pour l'instant, londres est concentré sur le jubilé de la reine, le week-end prochain. cette célébration est bien présente partout où vous regardez, peu importe la direction ou le quartier. la reine est partout. impressionnant.

je partagerai ici dans les prochains jours les découvertes, inspirations et moments magiques de tout voyage !

livres d'artistes: pour en voir encore

mercredi, mai 23, 2012
deux expos de livres d'artistes à voir en ligne.

il s'agit de l'expo «rare beauty» qui a eu lieu en janvier dernier aux états-unis. l'expo regroupait le travail de six artistes du livre. la qualité est impressionnante. j'ai été bien inspiré par toutes les formes que prend le livre ici. je vous suggère de visionner l'ensemble en diaporama. après quelques images (un peu flou), chaque livre a été bien photographié pour notre plus grand plaisir.

et une autre en illinois, en mars dernier. celle-ci avec un plus grand nombre de participants donc plus varié dans la qualité des oeuvres. malgré tout, plusieurs de belles pièces.

l'intérêt est toujours le même pour moi, plus j'en vois, plus nombreuses seront mes pistes de création!

deux curiosités pour un dimanche

dimanche, mai 20, 2012
il y a des sujets parfois qui ne demandent pas nécessairement un billet à eux seuls et qui n'ont aucun lien. c'est le cas aujourd'hui.

à voir, la formation de nuages «actinoform» qui peut s'étendre sur un diamètre de plus de 300 kilomètres.

la particularité de ces photos, c'est qu'elles ont été prises de plus haut encore, par un satellite. ça change le point de vue. on dirait des tableaux contemporains, sans doute parce les photos sont en noir et blanc. l'effet est étrange, presque hypnotisant.

et aussi, une nouvelle collection de livres sur la typographie I love type. cette fois-ci, on a choisi des familles assez classiques et on en démontre toutes les possibilités à travers des productions récentes. c'est une excellente idée. les premières fontes choisies sont le futura, l'avant-garde, le bodoni, le din, le gill sans et le franklin gothic. ça manque de sérif ce choix... mais les livres (pour les quelques pages qu'on peut voir) ont l'air bien inspirants!

talents d'un vendredi

vendredi, mai 18, 2012
deux découvertes récentes.

d'abord dans le travail de alayne spafford (canada). on retrouve dans ses oeuvres les textures et profondeurs de la peinture avec, en superposition, des éléments plus délicats plus près du dessin. le résultat est très inspirant.

j'ai commencé à regarder les dessins contemporains de anne gilman (brooklyn), résultat d'une résidence artistique. j'ai ensuite fait le tour de son site. une belle surprise. plusieurs pistes de recherche et un ton très personnel. son travail sur la volonté de corriger une erreur m'a intrigué. pour moi, qui essaie toujours de pousser l'erreur un peu plus loin, c'est une démarche que j'ai bien aimée.

voir des dessins de londres

jeudi, mai 17, 2012
en préparant mon voyage pour londres, j'ai retrouvé des papiers que j'avais gardé de mon dernier voyage en 2003.

j'ai ainsi retrouvé un article présentant les dessins de londres de lucinda rogers (uk). en faisant un peu de recherche, je découvre sur son site qu'elle en avait fait aussi sur new york.

j'aime beaucoup son travail, elle dessine souvent des gens dans leur environnement ce qui rend le dessin encore plus vivant. elle garde la simplicité d'un tracé noir à lignes variables, ajoute des touches de couleur et parfois un fond discrètement travaillé. vraiment très personnel.

voir aussi ses illustrations dans diverses publications, très réussi, ça aussi.

la preuve par l'image

lundi, mai 14, 2012

j'ai toujours aimé les photos scientifiques. j'y trouve des univers différents et je trouve que de voir à une autre échelle change notre lecture de l'image.

l'exposition «la preuve par l'image» est un beau concept. pour chaque photo, une description par le scientifique, de ce que l'on voit et juste dessous, un auteur inspiré par l'image, nous livre un court texte. les résultats sont riches de sens il me semble. il y a des textures, des formes, des harmonies de couleur, bref, des choses fort intéressantes.

à voir, les photos en grand format, dans le hall de la grande bibliothèque jusqu'au 27 mai. mais aussi en ligne, où il est possible de voir les 20 finalistes avec tous les textes.


remise en question du vase à fleurs

samedi, mai 12, 2012
si on mettait de l'avant les tiges plutôt que le vase? c'est un peu l'expérimentation qu'a fait chris kabel, designer hollandais.

le résultat est assez surprenant. en fait, il s'agit d'avoir quelque chose pour tenir les tiges et d'avoir un contenant assez profond pour contenir de l'eau à la base. il faut sûrement y jeter un oeil souvent pour s'assurer qu'il y a toujours de l'eau. l'allure «organisée avec ce qui traîne dans le fond des armoires» m'a séduit. le résultat est vraiment rafraîchissant. à essayer!

un talent et une idée pour un mercredi

mercredi, mai 09, 2012
à voir, le travail de michelle thompson (uk). elle travaille de diverses façons avec du matériel de provenances de tous azimuts. je me retrouve tout à fait là dedans bien que l'illustration n'est pas mon métier.

voici un exergue tiré d'un texte sur elle:
«Editorial work tends to be digital for speed but I still work by hand when the circumstances allow. More often it's a combination of techniques. I have a huge archive of elements collected over the past 15 years. Everything from postcards, books and magazines, to wood block type, typewriters and printing sets. I use paint and ink, pens and pencils, as well as my own photography.»

j'aime beaucoup la spontanéité «apparente» de son travail. j'ai bien aimé ses photos de travail dans la section «about» de son site.

on parle (encore trop souvent, mais ça ne règle rien) de l'image irréaliste de la femme dans les médias et la pub. je n'achète plus de magazines féminins pour cette raison. trop de filles-fleur retouchées sans fin...

voici un exercice fort intéressant de l'artiste italienne anna utopia giordano. reprendre les femmes dans des tableaux connus et les «photoshoper» aux critères de maintenant. à vous de voir, j'ai eu comme un malaise...

talents d'un dimanche

dimanche, mai 06, 2012
une chaloupe à plier. avouez, l'idée pourrait être franchement pratique. un concept de max frommeld et arno mathies, développé à partir d'une (grande) feuille de plastique. on nomme se petit bateau le «foldboat». avec le temps doux qui arrive...

toujours dans l'idée de découper et plier, voyez le travail de thomas allen. ce n'est pas du livre d'artiste, encore que... il s'agit d'interventions faites sur des livres et qui en intensifient le sujet. vraiment intéressant. son «work in progress» est encore plus intéressant. à lire ici sur son blog.

talent et curiosité d'un vendredi

vendredi, mai 04, 2012
à voir les oeuvres de wilhelmina barns-graham (1912- 2004, écosse). j'ai découvert son travail par hasard. j'aime bien souligner le travail des femmes artistes des périodes qui nous précèdent, trop rarement mis de l'avant. je me suis surtout attardée sur ses dessins. j'ai beaucoup aimé. c'est particulièrement intéressant de pouvoir parcourir sa carrière des années 50 aux années 90. à voir. ses oeuvres sont répertoriées à l'intérieur d'une fondation à son nom, mais je vous suggère de faire une recherche «google images» avec son nom pour en voir beaucoup plus.

le Gladstone's Library est un endroit bien particulier. une vraie vieille bibliothèque qui est aussi un hôtel. un rêve!
«Gladstone's Library is one of a kind - a residential library and meeting place dedicated to dialogue, debate and learning for open-minded individuals and groups who are looking to explore pressing questions and to pursue study and research in an age of distraction and easy solutions.»
à voir les photos, j'irais là, tout de suite et j'y resterais bien quelques semaines pour passer à travers une pile de bons romans. avoir des heures entières de lecture devant moi dans cet environnement... je garde ça sur ma liste d'endroits à explorer.

talents d'un mardi

mardi, mai 01, 2012
voici un projet intéressant. sur le thème «wander » (errer, faire des pas perdus comme je dis souvent), plusieurs illustrateurs ont créé des fonds pour ipad ou iphone. agrémentée d'une petite pensée, ces images sont bien inspirantes pour qui aime le voyage.
jusqu'à maintenant une vingtaine d'images sont sur le site. wander sera (aussi) un autre site, un collectif d'illustrateurs je crois.
via grainedit

voici un projet engagé. sachant que l'apprentissage de l'écriture à la main n'est plus obligatoire dans plusieurs états américains, cristina vanko a décidé de faire l'installation «sans cursive». elle encourage les gens à envoyer une carte postale réelle et bien sûr, remplie à la main en signe de protestation. elle a d'ailleurs fait un petit document disponible en ligne pour argumenter son sujet. comme elle est la graphiste, c'est très réussi. à voir dans le bas de la page du lien.

j'avoue que c'est un sujet qui m'interpelle beaucoup. observez autour de vous, les gens écrivent de moins en moins, prennent des photos avec leur bidule intelligent, c'est plus rapide que de prendre en note, même les listes d'épicerie sont électroniques. et moi qui aime tellement le «touché» du crayon et du papier...
Présenté par Blogger.
haut de la page