le test du coloriage

mercredi, novembre 01, 2006
pour sourire ou vous rappeler de bon ou mauvais souvenir... c'est selon.

en créativité, on dit qu'il faut retrouver l'enfant en nous. Veer, d'une manière détournée, y arrive un peu. ils publient au début de l'été (depuis deux ou trois ans maintenant) un cahier d'exercices de vacances pour les graphistes: des pages où il faut relier des points pour faire une image, associer le nom et la fonte, deviner les filtres photoshop utilisés, etc. bref, des «activités» à faire quand on a le cerveau mode début de vacances.

coloriage

il y a avait deux concours de reliés à ça: photographier les graphistes avec leur livre, et colorier un dessin. c'est cette dernière partie qui m'a le plus intéressé. allez y voir et surtout, portez attention à l'âge. plus on est vieux semble-t-il, moins on est bon, plus prévisible on est.
ça fait réfléchir...
33 ans à gauche, 3 ans au centre, 23 ans à droite. qui a eu le plus de plaisir ? est-ce qu'on s'améliore vraiment en vieillissant ? quand on en regarde plusieurs, il semble se passer quelque chose après 6 ans... l'école.

2 commentaires:

Patrick a dit...

En fait, plutôt que l'école, je parlerais des stades cognitifs chez l'enfant (sur lesquels sont structurés l'ensemble des cycles du primaire et du secondaire).

L'enfant, à vers six ans, entre dans ce qu'on appele la période pré-opératoire. Il est donc capable de figurer certaines opérations, s'insérer dans des normes figées mais pas tout à fait capable de sortir de celles-ci.

C'est plus tard, vers la fin de l'adolescence que l'individu est appelé à apprendre à sortir de ses cadres rigides. Ceci dit, malgré tout, graphistes ou non, plusieurs n'y arrivent pas.

pour plus d'infos :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paliers_d%27acquisition
et plus en détail
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Piaget

Guylaine Couture a dit...

ta réponse est complète, comme d'habitude patrick. j'apprécie toujours. merci.
je parlais de l'école parce que j'avais l'impression qu'il y a une étape où on commence à se comparer, n'est-ce pas là qu'on decide (inconsciemment) si on va continuer ou non à dessiner.

l'autre chose qui a attiré mon attention, c'est le nombre de participations d'enfant qui sont sur le site. comme si les adultes avaient un peu baissé les bras.

psycho de «babouche» ce matin...

Présenté par Blogger.
haut de la page