piétons : on étudie la question

vendredi, février 15, 2008

la semaine passée je suis tombée sur cet article sur la vie de piéton, qui semble de plus en plus en voie d'instinction. effectivement. si vous marchez le moindrement en ville (peu importe la ville), vous sentez que votre vie est de plus en plus en danger.
ce n'est pas une impression, c'est plutôt que les gens qui ont «pensé» nos villes dans les dernières années n'ont tout simplement pas pensé à ceux qui marchent puisque probablement personne dans ces décideurs n'utilise transport en commun et marche pour leurs déplacements urbains.

le journaliste françois cardinal nous rapporte quelques études sur le sujet. et c'est fort intéressant. apparemment on commence de plus en plus à y penser, donc amélioration à venir ?
j'espère ! car malgré tout, c'est très agréable de se déplacer à pied.

tiré de l'article:
«La question se pose dans la foulée d'un récent rapport de Statistique Canada révélant qu'entre 1998 et 2005, la proportion de Canadiens ayant effectué au moins un déplacement à pied dans une journée moyenne a chuté de 26% à 19%. En revanche, les déplacements en auto ont explosé.
...
Certes, les chiffres de Statistique Canada s'inscrivent dans une tendance mondiale. Mais le problème est ici plus criant: alors que la marche est privilégiée pour 12% des déplacements utilitaires au Canada, cette proportion augmente à 34% en Allemagne, 39% en Suède et 46% aux Pays-Bas.
...
La différence entre l'Europe et l'Amérique du Nord est claire: il y a là-bas une culture de la marche qu'il n'y a pas ici. Ou plutôt, qu'il n'y a plus.»

1 commentaires:

linerouge a dit...

Je vais travailler à pied tous les jours et pour ce faire je dois passer sous le métropolitain. C'est le moment désagréable car même si j'ai un feu protégé pour les piétons, combien de fois des voitures et même de gros camions ont tournés tout de même à droite malgré l'interdiction. Quand ils ne passent pas carrément au rouge. Je dois donc systématiquement regarder attentivement à chaque intersection. J'ai même vue un chauffeur arriver dans un sens interdit à toute vitesse et ne pas marquer sont arrêt. Bien sur il ne m'avait pas vue. Dangereux.

Présenté par Blogger.
haut de la page