je l'ai eue !

mardi, mai 22, 2007
ma première contravention de piéton!
juste devant l'école (c'était pas brillant, j'avoue), parce que je ne donnais pas le bon exemple. évidemment pendant que la policière faisait son travail avec grande concentration, elle n'a pas vu tous ceux et celles qui ont dérogé juste devant elle.
voici donc son quota de «contraventions-à-donner-aujourd'hui» qui a commencé avec moi.
37 $ .
elle m'a répété deux fois que je pouvais contester. quelqu'un sait si ça vaut la peine de faire quelque chose avec ça ?

je parlais justement de ces contraventions aux piétons il y a quelques semaines.

4 commentaires:

ginette a dit...

Et dire que Daphnée n'arrête pas de dire que je suis dangereuse en traversant la rue !
Çà doit être génétique !
Ginette

daphnée laliberté a dit...

Je ne peux pas m'empêcher de rire!!
Désolé! ;-)
Pour la contestation... ça dépend si tu as de bons arguments et de bonnes preuves. Mais de toute façon tu ne perd rien d'essayer, ça ne te coutera ps plus cher!
Nous on a contesté une contravention de stationnement en janvier, et semble-t-il ça ne sera qu'en octobre ou novembre prochain qu'on sera invité à plaider notre plaidoyer de non-culpabilité!!
N'oublies pas de regarder à 2 fois avant de traverser une rue... pas pour les autos, mais pour les policiers!!
Daphnée

Marc André a dit...

Personnellement, je contesterais, mais c'est parce que je suis à Montréal, ville où les policiers avaient reçu, il y a quelques années, une directive leur indiquant de ne pas donner de contravention aux automobilistes qui ne respectaient pas les passages de piétons. Du coup, toute contravention donnée pour infraction similaire de la part d'un piéton est discriminatoire...

Guylaine Couture a dit...

en fait, j'ai déjà payé en bonne citoyenne.
aux nouvelles en soirée, suite aux conclusions du vérificateur des finances de la ville de montréal, j'apprenais que 200,000 contraventions ne sont toujours pas payées à montréal.
apparemment la tactique serait d'oublier simplement que nous avons reçu la contravention. ça se perd dans le «twiling zone» de la bureaucratie... franchement encourageant !

Présenté par Blogger.
haut de la page