une semaine plus tard.

dimanche, janvier 29, 2017

nous voici une semaine plus tard de la grande marche des femmes du 21 janvier dernier.

sur le site de UpRoar, vous trouverez une bonne quantité d'affiches de revendication pour toutes sortes de causes en relation avec le mouvement des femmes.

«The UpRoar was created by some normally optimistic women who are straight-up terrified by what a Trump presidency could mean for America. We wanted to do something – anything! – to help people defend our country’s progress and values.»

malheureusement, la présidence américaine a de l'influence ailleurs. moment important, ne pas baisser la garde, car des choses très négatives pour les femmes, les immigrants, etc. passent sans arrêt dans les médias.

ci-dessus, une affiche de Jenn Tranbarger. vous pouvez toutes les télécharger. si vous connaissez un site du genre qui en diffuse en français, partagez le lien.

la belle nouvelle!

samedi, janvier 28, 2017

ce matin j'ai reçu le courriel m'apprenant que deux de mes livres étaient acceptés pour l'exposition Build à la 23 Sandy Gallery. wow! j'avais présenté «Everyone needs a home» et «Floor plan with mementos».

comme je n'avais pas de nouvelle hier, j'ai pensé que ni l'un ni l'autre n'avaient été retenus. mais non, le courriel est arrivé tard, mais il est arrivé avec sa bonne nouvelle!

reste maintenant à construire un emballage décent pour toutes les petites composantes de mon dernier livre. un beau défi!

muscler la créativité de son cerveau

jeudi, janvier 26, 2017

j'ai pu feuilleter récemment un livre sur la créativité fort beau et inspirant: «creative thinkers's exercise book» de Dorte Nielsen et Katrine Granholm est maintenant disponible. allez voir sur le lien pour parcourir plusieurs pages en ligne.

cet ouvrage explore les dernières théories en neurosciences sur la créativité. on y trouve de nombreux exercices (40) pour devenir de «meilleur créatif du cerveau» si je puis dire. l'idée est simple, entrainez votre créativité comme un muscle et plus vous pratiquerez, meilleurs vous serez.

on connait cette dynamique, mais parfois on manque d'inspiration pour trouver des exercices. ce livre répondra à cela. j'y ai vu une utilisation supplémentaire. si vous êtes formateur, enseignant, animateur, vous y trouverez une multitudes d'idées à faire avec une très large clientèle. ce n’est pas la créativité artistique dont il est question ici, mais plutôt la créativité comme muscle de votre cerveau: trouver plusieurs idées rapidement, faire des liens, varier l'angle de votre regard sur quelque chose, etc.


je tiens à mentionner la qualité graphique du livre, Bis Publishers étant une maison d'édition d'amsterdam. pour le commander, allez sur amazon.ca ou commandez-le chez votre libraire.


deux talents du mercredi

mercredi, janvier 25, 2017

il faut voir les portraits brodés dans le détail de Cayce Zavaglia. les grands formats impressionnent. par la suite, on admire le travail, tous ces fils, ces couleurs, quels détails! visitez la section de son site dédié au verso de ses larges broderies (image ci-dessus). ça devient tout à fait autre chose et il s'en dégage beaucoup d'émotion. à voir!

je vous envoie ensuite visiter les cahiers d'esquisses de l'australien Gold Soundz. ces dessins sont magnifiques. parmi les projets présentés, allez voir ses trois carnets sur sa page behance. j'adore les portraits et l'univers de l'artiste ainsi que la facture graphique de son travail.

la (petite) vente de feu au magasin, chez arprim

dimanche, janvier 22, 2017

le magasin chez arprim offre en se moment une [petite) vente de feu. La formule de cette portion de ce centre d'essai en art imprimé change et permet cette vente. lire les informations ici.

j'y suis allée vendredi et j'ai fait quelques achats à mini prix qui m'ont ravie. j'adore la formule du sac à surprise à 2$. la vente offre plusieurs types de productions imprimées. allez faire un tour, c'est jusqu'au 25 février, du mercredi au samedi.

voici les photos de mes achats. tout ça pour un gros 7$! félicitations à l'équipe, belle mise en place!

prendre sa place

samedi, janvier 21, 2017

quand j'ai vu cette phrase/oeuvre hier, cela m'est resté en tête. c'était sur le site du new-york magazine. je la partage avec vous aujourd'hui.

ci-dessus, l'oeuvre de Alyson Provax, «Untitled», 2016. tiré de l'expositon «Uprise/Angry Women». Photo: The Untitled Space Gallery

ah... le hygge

jeudi, janvier 19, 2017

vous êtes peut-être complètement tendance sans le savoir. je croise partout des références au hygge, cet art danois du bonheur.

«Le hygge, c'est la poursuite du bonheur au quotidien, à petite échelle, explique Meik Wiking. On parle ici de moments qui riment avec confort, expérience positive, atmosphère, relaxation, bonheur ensemble.»

êtes-que vous êtes du genre à vous dire soudain: «ah ça, c'est un petit bonheur!». moi très souvent. parce que mon café est bon. parce que je croise un rayon de soleil ou parce qu'il neige à gros flocons et que je marche dans la rue. parce que j'observe mes amis en belle conversation et que tout semble parfait. je dis souvent merci à l'univers, alors je suis super hygge j'imagine.

selon cet article de Silvia Galipeau: «Mais ce que la recherche démontre, c'est que ce qui influence (et de loin) le plus notre bonheur, ce sont nos émotions positives au quotidien. »

alors bienvenu les chocolats chauds, les pyjamas en flanelle et les raclettes (ça c'est suisse, mais on va dire que ça fait pareil). avant on était dans le feng shui, ensuite «la pleine conscience» et maintenant le hygge.

je trouve fascinant que l'on doive à tout prix entrer ça dans une vague et qu'on en fasse des livres, des thèmes de magazines, et bientôt des bas de laine «hygge» (je rigole... à peine). les petits bonheurs sont partout, suffit de les voir, de les mentionner. svp, pas besoin de créer une mode qui fait consommer.

feuilleter en ligne ce magazine hygge

(photo ci dessus: Seemi Samuel)

des coeurs sur des coussins

mardi, janvier 17, 2017

j'ai dessiné plusieurs coeurs de diverses façons et avec différents matériaux dernièrement. c’est souriant, c’est coloré et bon pour le moral.

j'en ai fait des déclinaisons pour ma boutique d'impression sur demande. vous les voyez ici sur des coussins. de gauche à droite, je vous présente le coeur tramé, le coeur en estampe et le coeur ami.

chaque design est disponible sur près de 50 items différents. sur la photo, le produit de base est blanc, mais vous pouvez changer la couleur.

aussi, quelques fichiers numériques reliés à ce projet en vente sur creative market.

http://www.redbubble.com/fr/people/pimentopress



faire sa peinture à numéros

lundi, janvier 16, 2017

vous vous souvenez de ces peintures à numéros? j'ai un souvenir de la boite, des petits contenants, des lignes de démarcation bleu pâle et des pinceaux de mauvaise qualité. je n'étais pas assez grande pour en faire, c'est ma grande soeur qui ouvrait la boite. je peux vous assurer que cela n'a en rien entaché sa grande créativité!

avec la vague de coloriage, j'ai trouvé le projet «pbnify.com» du Daniel Munro du MIT. vous téléchargez (upload) votre image, vous cliquez sur les couleurs retenues et hop, on vous fournit l'image au trait à télécharger en pdf.

j'ai fait quelques tests et je vous conseille de faire bien attention au choix de votre image. ici, avec un découpage simple de Matisse, cela a très bien fonctionné.

je prédis un retour de la peinture à numéros pour bientôt!

noël, c'est fini?

dimanche, janvier 15, 2017

nous voilà le 15 janvier et je n'ai toujours pas rangé mes décorations de noël. suis-je malade docteur?

elles sont sorties depuis le début décembre, et je ne suis toujours pas fatiguée d'allumer mon petit sapin et de croiser un regard de père noël.

probablement que c'est la neige, le froid, qui font que je reste dans l'ambiance. parce qu'après on passe à la grisaille de janvier et février, non ?

autant regarder mes lumières de noël et allumer mes bougies qui sentent le sapin.

architecture et immigration, sujet de mon dernier livre d'artiste

samedi, janvier 14, 2017

«everyone needs a home», voici le titre de mon livre qui parle d’architecture et d'immigration.

il y a quelques années, il y a eu le mouvement «Design like you give a damn : architectural responses to humanitarian crises». mouvement que j’ai suivi à l'époque: faire des habitations sécuritaires pour les migrants.

je ne vous expliquerai pas tous les détails du livre, vous pouvez lire tout ça ici. Comme toujours, ce livre m'a demandé beaucoup de réflexion, m'a fait visiter virtuellement bien des projets et m’a sensibilisée encore plus sur la situation des migrants, leur âge et pays d'origine. les architectes ont été brillants sur plusieurs projets. ces conceptions ont-elles vraiment été utilisées pour aider ? difficile à dire. certaines oui, d’autres sont peut être restées à l'état de projet pilote à certains endroits.

c’est un sujet large et touchant. je l’ai proposé pour l’exposition «Built» de la 23 Sandy Gallery. je saurai s'il est accepté pour l’exposition à la fin du mois. à suivre…

j’en profite pour vous dire que mon livre «yes madam» fait partie de la collection spéciale «Women Rise» toujours sur le site de la galerie.

le bel objet fait manuellement

vendredi, janvier 13, 2017

saviez-vous qu'on fait encore des globes terrestres à la main? chez bellerby and co, on en fait encore. ils sont en angleterre. il faut voir leur page instagram pour le croire. ça donne de bien belles photos. le fait qu'ils sont fait manuellement, aucun n'est exactement le même, ce qui explique leur prix. impressionnant.

pot à épices en bois et couvercle en roche. c'est en résumé ce qu'on peut dire de ces contenants. moi qui adore les roches, j'ai eu un coup de coeur.

«Our design studio located in Bariloche has a main objective: to create objects that recover the stories, materials and craftsmanship of Patagonia».

DESIGNO-patagona font de magnifiques produits, allez visitez leur site.

protéger ses images sur le web

mercredi, janvier 11, 2017

avec toutes nos images que l'on partage un peu partout sur le web, comment protéger ses créations? bien sûr, il y aura toujours des gens avec de mauvaises intentions, mais dans le cas où les gens aiment ce que vous faites et veulent simplement les partager, comment faire?

voici un billet qui vous donnera quelques idées pour rendre l'appropriation d'images un peu plus difficile et découragera peut-être quelqu'un qui est trop pressé.

• dans un premier temps, il s'agit du genre de photos que vous prenez. simplement y ajouter des éléments comme des crayons, votre nom/logo sur un carton ou autres, question de cacher légèrement une petite portion de l'image et d'y intégrer vos coordonnées ou à tout le moins, votre nom. la carte ci-dessus est simplement photographiée en angle ce qui la déforme légèrement. le fameux «watermark» oui, mais parfois il faut être plus créatif.

• montrer votre travail en train de se faire plutôt que présenter uniquement le produit fini. cela peut être une autre option pour présenter plus souvent des images sur instagram par exemple, ou ne montrer qu'une portion du travail.

• j'ajouterais: ne jamais mettre en ligne des images à trop grande résolution. donc si quelqu'un veut s'en servir, dès qu'il l'agrandira, l'image deviendra pixelisée et floue.

bref, il faut être vigilant et rendre le vol d'images un peu moins facile. je vous suggère de lire les commentaires aussi, c'est très intéressant.

ci-dessus, une image d'une artiste dont on parle dans l'article, Julia Gingras.


un grand changement de 2017

mardi, janvier 10, 2017

on parle beaucoup dans les médias du départ de Barak Obama. Pete Souza a été le photographe officiel de la maison blanche durant les huit dernières années. il nous présente dans ce billet son choix de plusieurs photos de 2016 commentées d'une petite mise en contexte pour chacune des photos.

personne n'est parfait. pourtant voir ce couple qui reste tellement humain et souriant, peu importe la situation, fait plaisir. ils sont inspirants pour toutes personnes voulant aller en politique. on a le sentiment qu'ils n'ont pas perdu de vue ce qu'est la vraie vie.

comme je le disais à des amis récemment, j'irais bien prendre un café avec eux, alors que pour celui qui s’en vient... absolument pas.

il y a 50 ans...

dimanche, janvier 08, 2017

en faisant des recherches sur les images d'expo 67, j'ai découvert cette publicité dans un cahier spécial du journal La presse de l'époque.

il s'agit probablement d'une publicité de radio-canada (pas de logo?) qui déclare que pour être à la fine pointe des médias, il faut trainer sa télévision et sa radio. on est en 1967... comment ne pas sourire!

je souligne le placement de produit: air canada et le look de Jean-Pierre qui est toujours dans le goût du jour.

50 ans plus tard? il y a une belle réflexion à faire sur ce que nos vies sont devenues.

bonne année 2017!

2017 sera une belle année?

dimanche, janvier 01, 2017

une année avec des hauts et des bas, sûrement.

comme citoyens, humains, je souhaite que nous utilisions notre intelligence du cœur à rendre la vie plus agréable à tout le monde.

nous insisterons aussi auprès de nos décideurs afin qu'ils fassent la même chose...

je vous souhaite d’avancer vers vos objectifs, d'être plus souriant, détendu et ouvert aux autres. nous en avons tous vraiment besoin. une super année à vous toutes et tous. merci d’être là.
Présenté par Blogger.
haut de la page