ce matin, mon dernier livre d'artiste

vendredi, septembre 16, 2016

Le territoire des mauvaises herbes est un livre sur la force de la nature qui reprend toujours le dessus. l'homme essaie souvent de contrôler son environnement, et utilise béton, asphalte et ciment pour faire de belles étendues sans entretien. que se passe-t-il avec le temps? la végétation finit par trouver son chemin souvent dans des endroits inusités.

cette force de la nature m'a toujours impressionnée. je marche beaucoup dans la ville et j'ai du respect pour ce petit bout de vert qui essaie de voir le soleil dans une fissure. le miracle? il revient, année après année. on coupe, et il revient toujours, plus fort.

mon livre raconte un peu ce cheminement à travers six gravures. il s'agit en fait de collages de gravures. je me suis d'abord préparé des textures sur différents papiers avec différentes techniques d'impression. par la suite, j'ai fait mes collages, et j'ai ajouté de l'impression manuelle à la toute fin.

j'ai fait deux éditions de ce livre. évidemment, elles ne sont pas des copies conformes, mais les deux suivent la même composition et sont faites à partir des mêmes papiers.



la couverture est un livre que j'ai inversé, mettant l'intérieur à l'extérieur, un peu comme si on regardait sous le béton. sur le devant à travers les tristes plaques de ciment, on découvre un petit bout de vie.

chaque gravure est un palier de cette reprise de territoire par ce que nous appelons trop facilement «les mauvaises herbes». les étapes sont présentées par une phrase d'introduction.


c'est mon livre d'artiste qui ressemble le plus à un «vrai livre» finalement. toutes les photos sur ma page flickr.

celui-là sera à la biennale du Livres d'artistes au Portage et j'apporte la deuxième copie avec moi pour la triennale de Tirage limité à Lausanne.

0 commentaires:

Présenté par Blogger.
haut de la page