un week-end et une expo dans le bas du fleuve

mardi, septembre 30, 2014

ce week-end avait lieu l'exposition de la deuxième biennale de livres d'artiste à notre-dame du portage. je suis allée au vernissage et à une des activités du dimanche avec le plus grand plaisir. vous pouvez voir les livres exposés ici et j'ai pu admirer plusieurs petits bijoux de livres dans la portion «concours de livres accordéon». une première pour moi, Raymonde avait demandé à Jean-Marie Deschênes de faire une mise en lecture de quelques textes des livres d'artistes présentés. j'ai eu un petit sourire quand il a lu mes prières pour le «compulsif du cellulaire».

un des plaisirs de ce genre d'événement est d'échanger avec les gens. j'ai expliqué mon livre à une des invitées du vernissage que je ne connaissais pas. à ma grande surprise, elle m'avouait que mon livre «prière de communiquer avec moi» était celui qu'elle avait le plus aimé, que les textes l'avaient touché et son mari d'en ajouter. vous dire le plaisir et le bonheur de que je ressens dans ces moments-là. réaliser que des gens qui ne connaissent pas mon travail soient touchés par un de mes livres, c'est un maginfique encouragement. encore merci!!!


j'ai aussi fait la traversée rivière-du-loup - st-siméon, aller-retour, juste pour passer du temps sur l'eau au milieu du fleuve. magique!


la surprise! en passant sur un des chemins un peu plus dans les terres, nous sommes tombés sur cette installation particulière, musée et frigidaire littéraire. on trouvait des livres dans le congélo, une bible à la place du bac à glaçons et la partie du bas était remplie de romans avec, dans la porte, la section jeunesse. il y avait même une tasse de fantaisie en porcelaine. la partie musée semblait être un ancien aquarium devenu vitrine d'exposition. sourire garanti devant cette idée colorée!


la rencontre amoureuse en 40 jours

vendredi, septembre 26, 2014

Timothy Goodman est un designer graphique, un illustrateur et un directeur artistique de new york. beaucoup de belles créations à voir sur son site. très prolifique le designer.

ce qui a attiré mon attention est son projet «forty days of dating». il s'agit d'un site parallèle où il nous présente les échanges de deux personnes qui se fréquentent, Jessica et lui-même. deux amis qui étaient célibataires en même temps et qui ont eu le goût de tenter cette expérience.

pour chaque journée, deux courtes phrases calligraphiées par différents designers. à gauche, la version de Jessica et à droite, celle de Timothy. quand vous cliquez sur les phrases, vous pouvez lire les deux points de vue de la journée et même des textos échangés.

en plus de l'attrait typographique de l'aventure, les contenus de chacune des journées avec les commentaires sont fort intéressants et humanisent beaucoup le contenu du site. à lire à petites doses.

curiosités d'un mercredi: café et l'école de la vie

mercredi, septembre 24, 2014

se réveiller avec l'odeur du café fraichement filtré? ça serait possible grâce à ce cadran/cafetière nouveau genre, parfait pour le maniaque d'objet «design» en vous. mais si la mise en marche de l'appareil fait du bruit, à quoi bon le cadran...

je ne sais pas si vous connaissez l'organisme britannique «The School of Life»? il s'agit d'une «école» qui aide à vivre, à réfléchir sur nos émotions, à traverser les hauts et les bas de nos vies. l'organisme offre plusieurs activités, conférences, quelques bandes sonores et des courts films. ne vivant pas à londres (malheureusement), c'est surtout sur cette partie que j'ai jeté mon coup d'oeil. sur leur chaine youtube vous trouverez des vidéos sur toutes sortes de sujets, j'ai particulièrement aimé «What is Art for?». les films sont beaux graphiquement et les contenus tout aussi intéressants.

nouvelles de l'atelier

dimanche, septembre 21, 2014

ce week-end j'ai terminé une nouvelle petite série de cahiers pas blancs. la première série datait de quelques années et elle était épuisée depuis un bout de temps. cette nouvelle édition est maintenant disponible en ligne.

par la même occasion, j'ai décidé de vous offrir un spécial de la rentrée (un peu tardif, je l'avoue...) allez jeter un coup d'oeil, deux cahiers pour 25$ (+ frais d'envoi) jusqu'au 15 octobre.


j'ai aussi préparé une série de nouvelles cartes à distribuer aux visiteurs de la 2e édition de la biennale de livres d'artiste au portage, qui aura lieu le week-end prochain. il reste encore un morceau à brocher à ce que vous voyez.

et finalement, j'ai ajouter quelques photos supplémentaires de mon livre «prière de communiquer avec moi» sur ma page flickr.

quand le tableau devient vêtement

jeudi, septembre 18, 2014

voici le travail qu'a fait l'artiste et designer finlandais Daniel Palillo. il crée des vêtements très particuliers, colorés et graphiques. il n'y a pas vraiment de saison dans ses créations, plutôt des idées, des concepts poussés très loin. un esprit très créatif, pour les vêtements comme pour les tableaux.

«Palillo's pieces seem to relay that life is too short to be wearing simple collared shirts or black turtlenecks.»

pour sa collection été 2015, le designer présente une exposition à NY où il a jumelé un tableau et un vêtement. c'est vraiment très intéressant à voir. on peut visionner plusieurs associations ici et en savoir un peu plus sur sa démarche ici. intéressant.

les lettres à la main... sur la planète

mardi, septembre 16, 2014

l'art du lettrage à la main est quelque chose qui s'est perdu... et que certains ont retrouvé pour notre plus grand bonheur. voici deux publications en ligne pour en voir un peu plus.

le premier est un «faux» magazine sur le sujet: «manualetra». présentation très professionnelle, vous y trouverez plusieurs exemples, plusieurs styles, intéressant.

une deuxième publication: «Senyas Pilipinas: Pinoy Hand-Painted Signs». il s'agit d'un livre donnant un portrait planétaire des affichages où la typo est tracée à la main. souvent coloré, souvent dessiné avec application, mais pas toujours, on y trouve de bons et de mauvais exemples. il reste que toutes ces lettres sont plus charmantes qu'une enseigne platement plastifiée. sourire.

selfie au musée: est-ce un mal nécessaire?

samedi, septembre 13, 2014

faire un selfie au musée est une chose acceptée par la plupart des institutions qui voient là un peu de promotion. saviez-vous qu'il y a une journée dédié à cette activité?

j'avoue être un peu dépassée par le réflexe de se photographier à tout vent. à lire sur le sujet, l'intéressante chronique de Fabien Deglise dans le devoir il y a quelques jours.

«Sur son blogue il y a quelques jours, le Britannique Michael Savage, qui se présente comme “historien de l’art grincheux”, déplorait d’ailleurs les conséquences de ces changements de politique photographique à la National Gallery de Londres, où désormais les salles d’exposition sont envahies par des hordes de visiteurs visiblement plus intéressés par la prise de photos d’oeuvres, la mise en scène de leur visite, que par la contemplation des oeuvres exposées. “Il n’y a désormais plus d’espoir pour l’amateur d’art qui souhaite en profiter simplement”, écrit-il.

j'ai bien aimé les commentaires aussi. quand j'ai visité l'exposition Chihuli au MBA, j'ai réalisé à quel point les gens ne faisaient que prendre des photos, personne ne regardait les pièces de verres «en vrai» plus de 30 secondes. comment alors en admirer le jeu des couleurs et leur magnifique transparence. il est difficile de ne pas être dérangé par tous ces gens qui cherchent le bon angle. à londres, j’ai observé une jeune femme qui a photographié systématiquement toutes les pages d'un carnet de Léonard de Vinci tout en discutant avec son amie de chose qui n'avait rien à voir avec le sujet des photos.

je suis une grincheuse moi aussi, à n'en pas douter.

les portraits de Humphrey Ocean... et tout le reste

jeudi, septembre 11, 2014

Humphrey Ocean est un artiste britannique avec une belle longue carrière d'artiste. je suis d'abord tombée sur sa série de portraits (le lien de départ est ici) pour ensuite faire le tour de son site. j'ai découvert des tableaux d’une ambiance particulière par ses couleurs en aplat et souvent rabattues comme si les couleurs étaient vieilles.

j'ai parfois l'impression qu'il utilise la peinture à l'huile comme si c'était de la gouache. il y a une opacité et un «fini mat» dans son travail que j'ai beaucoup aimé. les sujets sont variés.voir ses bateaux qu'on dirait sur le sommet d'une vague, ça aussi, assez particulier.

dans le cas des portraits, il faut voir cette approche très personnelle des les gens dessinés et encore là, la palette de couleurs employée. humfrey fait aussi de la gravure et des installations et plusieurs autres choses, incluant quelques cahiers de dessins dans dot books. bref, une belle découverte où il y a beaucoup à voir.

c'est ma rentrée!

lundi, septembre 08, 2014

ça fait très longtemps que j'enseigne, toujours avec le même plaisir. j'ai été celle qui accueillait les élèves pendant longtemps, mais ça fait plusieurs années que je ne le fais plus, étant occupée à enseigner à un autre groupe plus avancé sur le chemin de leur formation (il faut savoir que les calendriers de la formation professionnelle sont différents des autres). en réalité, je suis déjà retournée enseigner depuis le 4 août dernier.

cette fois-ci, avec notre tout nouveau programme «infographie», j'ai levé la main pour signifier que j'aimerais bien les recevoir à nouveau. module 1, ça fait des semaines que je jongle à l'approche, aux exercices, etc. c'est un tout petit module, 15 heures en 5 blocs d'une demi-journée. ça va passer comme l'éclair. avec ce nouveau groupe, ça commence le 8 septembre, aujourd'hui! j’ai toujours un petit stress à entrer dans une classe remplie de personnes que je ne connais pas encore. un peu de bonne anxiété. j’ai hâte de rencontrer tous ces gens qui vont découvrir la typographie, l'interactivité, la photo, la mise en page et tout ça mélangés ensemble.

un peu sur le même sujet, 12 entrepreneurs partagent avec nous les 12 meilleurs conseils reçus d'un prof. ils sont tous bons, les conseils, je veux dire... les profs aussi j'imagine!


un site et magazine gratuit
sur le design de produit

vendredi, septembre 05, 2014

si le design de surface et de produit vous intéresse, vous pourriez allez jeter un coup d'oeil sur le site «make it in design», dédié sur le coté créatif et le côté affaires du design. il y a sur ce site beaucoup, vraiment beaucoup de ressources, faites le tour des menus. il y a certaines choses payantes, mais beaucoup sont fournies gratuitement. idéal si vous cherchez des pistes pour transformer votre passion en affaires. car le design de produit, aussi large soit-il, est un énorme marché.

ce site propose le magazine moyo, qu'il est possible de voir en ligne ou de télécharger. la fréquence des publications a un peu ralenti, mais les archives sont toujours disponibles. très inspirant, que ce soit pour les couleurs, les créations, les studios visités et voir les gens qui les produisent dans leur environnent de travail. profitez-en!

penser avec ses mains

mercredi, septembre 03, 2014

à tenir une souris une bonne partie de la journée ou à glisser un doigt sur la surface d'un écran, nous sommes en train de perdre peu à peu le lien direct qu'y exister entre le cerveau et la main dans un geste créatif. c'est ce qu'on nous explique dans cet article
qui nous rappelle à quel point il est important de penser avec ses mains, de toucher la matière. j'adore quand m'arrive l'état du «flow», lorsqu’une partie de mon cerveau est en lien direct avec ce qui sort de mes mains. c'est toujours un sentiment très enivrant.

« “We change our minds by moving our hands,” writes Professor Susan Goldin-Meadow of the Psychology Department of the University of Chicago in a recent issue of the journal Cognitive Science. It’s the recognition that our bodies, and particularly our hands, play a huge role in how we think. Physical acts are a way of working out our thoughts. Psychologists are now recognizing something that artists have intuitively always known, that we think with our hands as much as our brains». à lire.

pour en ajouter un peu, j'ai lu dernièrement que les dessinateurs des studios d'animation de disney ont, encore aujourd'hui, des cours et des ateliers de dessins à l'interne dans différents départements, et ce depuis 1932. les plus expérimentés affirment que le dessin selon modèle avec un crayon et du papier reste toujours la meilleure façon de dessiner et surtout de comprendre ce que l'on dessine. intéressant.


«prière de communiquer avec moi»

lundi, septembre 01, 2014

voici le titre de mon dernier livre d'artiste. sur une grande base blanche, cinq livres de prières (format poche) sont déposés. des fils les relient et chaque livre contient deux cartes de prières. devant, le visuel en impression manuelle et dessin. au dos, la prière à lire dans un écran de cellulaire accompagnée de tracés de doigt, inspiré de ceux que l'on fait sur un écran.

la démarche de ce livre est épaisse comme ça! j'en ai parlé souvent sur ce blogue depuis plus d'un an. beaucoup de pas, dans un sens et dans l'autre, des essais, artistiques et pratico-pratiques. beaucoup de rédaction pour ensuite faire une synthèse de chaque idée pour la transformer en prière.


mon propos a pris forme à partir de mes observations à côtoyer tous les jours des gens captivés par leur écran, ils jouent, regardent des photos, cherchent si quelqu'un pense à eux et «textent» quelque chose en retour. dans l'anonymat des villes, les gens pensent que personne ne porte attention à eux. c'est surtout qu'ils sont souvent complètement absents de ce qui se passe autour d'eux. heureusement, ce n'est pas tout le monde et un petit retour au savoir-vivre serait de retour apparemment. j'ai trouvé un article ce week-end où on écrivait «orphelin de la relation concrète». c'est sans doute un peu ça aussi.

j’ai très hâte de voir les gens le consulter et d’avoir leurs réactions.

le livre fera partie de la biennale «livres d'artistes au portage» à Notre-Dame-du-Portage, du 26 au 28 septembre prochain. un peu plus tard, il fera partie de l'exposition «délires de livres 2015» organisée par am'arts à chartres au printemps prochain.



Présenté par Blogger.
haut de la page