selfie au musée: est-ce un mal nécessaire?

samedi, septembre 13, 2014

faire un selfie au musée est une chose acceptée par la plupart des institutions qui voient là un peu de promotion. saviez-vous qu'il y a une journée dédié à cette activité?

j'avoue être un peu dépassée par le réflexe de se photographier à tout vent. à lire sur le sujet, l'intéressante chronique de Fabien Deglise dans le devoir il y a quelques jours.

«Sur son blogue il y a quelques jours, le Britannique Michael Savage, qui se présente comme “historien de l’art grincheux”, déplorait d’ailleurs les conséquences de ces changements de politique photographique à la National Gallery de Londres, où désormais les salles d’exposition sont envahies par des hordes de visiteurs visiblement plus intéressés par la prise de photos d’oeuvres, la mise en scène de leur visite, que par la contemplation des oeuvres exposées. “Il n’y a désormais plus d’espoir pour l’amateur d’art qui souhaite en profiter simplement”, écrit-il.

j'ai bien aimé les commentaires aussi. quand j'ai visité l'exposition Chihuli au MBA, j'ai réalisé à quel point les gens ne faisaient que prendre des photos, personne ne regardait les pièces de verres «en vrai» plus de 30 secondes. comment alors en admirer le jeu des couleurs et leur magnifique transparence. il est difficile de ne pas être dérangé par tous ces gens qui cherchent le bon angle. à londres, j’ai observé une jeune femme qui a photographié systématiquement toutes les pages d'un carnet de Léonard de Vinci tout en discutant avec son amie de chose qui n'avait rien à voir avec le sujet des photos.

je suis une grincheuse moi aussi, à n'en pas douter.

3 commentaires:

Lise Julien a dit...

Je suis sûrement aussi une grincheuse!

Anonyme a dit...

grincheuse +1 !...
pam

Guylaine Couture a dit...

merci, je ne suis donc pas la seule!!!!
;)

Présenté par Blogger.
haut de la page