... à quoi servent les concours?

jeudi, octobre 31, 2013

c'est une première. j'ai inscrit mon blogue sur le site du MIB awards organisé par «made in blogue». infopresse en parle ici. il s'agit d'un concours pour les meilleurs blogues canadiens. j'ai inscrit le mien dans deux catégories, car j'hésitais un peu, alors vous me trouverez dans la section «Design/home/DIY/craft» et aussi dans «Art & Culture/Theater/Music».

vous pouvez voter jusqu'au 18 novembre prochain. il y aura 10 finalistes par catégories et 3 grands gagnants choisis par un jury.

je crois qu'il est bon parfois d'évaluer ce que l'on fait. je n’ai pas beaucoup de recul par rapport à mon blogue. je lis vos commentaires (trop rares!) avec grand intérêt et je continue parce que j'aime partager les belles choses que je trouve sur mon chemin. voilà la raison de mon inscription à ce concours. je n’attends rien de précis de cette aventure, on verra!

merci à l'avance si vous allez voter!

deux curiosités pour un mercredi

mercredi, octobre 30, 2013

«the secret museum», voici un livre qui suscite la curiosité. son sujet m'a intéressée. comme son nom l'indique, ce livre nous présente ces objets trop fragiles que les musées conservent dans leurs collections bien cachés.

un exemple: les carnets d'esquisses de Van Gogh, qui ne voient pratiquement jamais la lumière. le livre nous permet d'en visionner quelques pages. un réel bijou!

on conserve parfois des choses étranges dans ces collections, comme un morceau du pommier de isaac newton… on peut avoir une idée en téléchargeant quelques pages via le site.

une autre curiosité, des sites sur les crayons suggérés par le magazine flow. le sujet des crayons de bois a ses passionnés. j'en achète beaucoup plus que j'en consomme, mais j'aime l'objet du crayon de bois.

fred pencils pour des photos de crayons par fabricants, plusieurs inconnus pour moi.
brand name pencils en vend. il faut voir pour l'étendu de l'offre...
pencil talk, qui, comme son nom l'indique, parle crayons, nouveautés, etc. ça donne le goût des collectionner!

livres d'artiste pour un lundi

lundi, octobre 28, 2013

l'offre d'image et de contenu via le web est infinie. le collectif library of the printed web
(new york) fait des livres à partir de ce matériel. on parle ici surtout de publications numériques via les services d'impression sur demande. tout cela reste très conceptuel. il s'agit, je crois, d'une autre belle preuve du besoin que nous avons de publier sur du papier.

toujours sur le livre d'artiste, voir les livres de l'exposition «the book as art» (usa) qui avait lieu en septembre dernier. le livre a ici plusieurs formes. la créativité des pliages, des structures sont toujours très intéressantes à regarder. il est parfois difficile de voir sur des photos si les contenus se collent au contenant, mais on imagine que oui.

magazines: sur le design et sur le papier

vendredi, octobre 25, 2013

sur le site de baronmag paraissait dernièrement un article sur les magazines de design, ceux qui sortent des chemins connus. vous ne les trouverez peut-être pas tous en kiosque, mais heureusement pour nous, la journaliste anaïse camilien nous fournit aussi les liens. intéressant. j'ai fait quelques découvertes.

et tant qu'on y est, le magazine idn, spécialisé sur le design et tout ce qui s'y rapporte, a mis en ligne cette courte édition (preview) d'un numéro sur le papier. on y présente différents artistes qui travaillent particulièrement bien cette matière. si vous aimez le genre, plusieurs autres numéros de cette publication disponibles ici.

deux photographes pour un jeudi

jeudi, octobre 24, 2013

dans une autre vie, kylli sparrek était danseuse. elle est maintenant photographe. inutile de dire que son premier métier teinte grandement son travail, surtout dans cette série de photos présentée ici. un astucieux mélange d'environnement, de nature en conservant le côté souvent aérien de la danse. tout ça est un peu magique, mais pas mièvre. inspirant.

dans un autre ordre d'idée, mais toujours en photo extérieure, voir le court film de stian rekdal qui a photographié le paysage lors de son récent voyage en islande et ce, en 40 000 photos minutées. il n'est pas le premier à le faire, mais l'islande, ça fait toujours un peu rêver, non?

je reviens de rome...

lundi, octobre 21, 2013
voilà, je viens de terminer mon voyage annuel dans une ville d'europe. cette fois-ci, rome. une ville remplie de contrastes historiques complètement hallucinants.
voici quelques photos.



ici un bout de ruine romaine dans une cour arrière.


tout le monde veut visiter les musées du vatican. tout le monde se dirige vers la chapelle sixtine. il y a tellement de monde, c'est le métro dans les pires heures de pointe et ça dure des corridors et des corridors à ne rien voir, à ne pas pouvoir s'arrêter pour regarder, car la vague de monde est trop imposante.


une fois dans la chapelle sixtine, on nous demande un peu de recueillement et surtout de ne pas prendre de photos. parce que l'humain aime bien désobéir, voilà le gardien qui fait effacer les photos du visiteur un peu délinquant. ajoutez l'autre gardien qui nous demande le silence à tous les trois minutes. ça fait malheureusement un peu cirque finalement et c'est dommage pour un lieu aussi beau.

ici, une photo prise à travers une grille d'une section en rénovation


évidemment, rome est une ville religieuse. j'ai visité plus de 30 églises, toutes différentes et certaines beaucoup plus belles que st-pierre de rome. j'ai croisé partout de jeunes prêtres, de jeunes religieuses et les boutiques qui vont avec ce choix de vie.


j'ai aussi découvert qu'il n'y avait pas que les pompiers qui font des calendriers...


si vous cherchez un appartement très bien et pas trop cher à rome, je vous suggère celui que loue andrea mosciatti à 5 minutes du metro et à 15 minutes à pied du vatican. pour avoir souvent loué des appartements lors de mes voyages en europe, andrea offre un service d'une rare qualité et il parle français.

branding: comment faire simplement

samedi, octobre 19, 2013
je vous envoie aujourd'hui sur le site d'apprentissage «skillshare» où vous trouverez des formations sur plusieurs aspects qui touchent le design. chaque cour est donné en ligne pour un prix modique.

je suis tombée sur ce cours qui explique ce qu'est le branding d'un projet. tout le monde veut son logo, mais une identité graphique est beaucoup plus que ca. vous y verrez des cartons de présentation qui synthétisent une image de marque: le logo bien sûr, les harmonies de couleurs, les éléments graphiques et le plus important, votre choix typograhique. c'est tres bien fait. si le cours est a l'image de ce qu'on nous présente, c'est un 20$ bien investi.

sur le site, vous trouverez aussi plusieurs autres formations fort intéressantes.
à garder dans vos signets!

le papier plié et autres trouvailles de justine

mercredi, octobre 16, 2013

voici une autre belle découverte. le site «up on a fold» sur une autre artiste qui aime le papier. justine, australienne, travaille beaucoup avec cette matiėre et semble en avoir exploré la fabrication, la manipulation jusqu'au pliage.

faites le tour, elle y présente aussi des artistes du papier. vous pouvez aussi aller faire un tour sur sa section boutique où elle offre des objets divers en papier. son blog est en arrêt depuis juillet dernier. reculer dans le temps, il y a beaucoup à voir. j'ai bien aimé ses photos sur un cours de washi et la pâte de papier.

quels sont nos essentiels?

lundi, octobre 14, 2013

the essentials est un projet de marisa seguin, illustratrice de vancouver, installée aux états-unis. on peut lire le point de départ de son projet dans la section «home». il s'agissait en fait de dessiner ce que nous jugeons comme essentiel en nourriture maintenant arrivé à notre vie d'adulte. parfois, même à cet âge, nos choix sont assez proches de nos désirs d'enfant.

marisa a donc dessiné des listes fournies par les autres. on peut en compter plusieurs sur son site jusqu'à ce jour. les dessins sont très réussis aussi. une belle fraicheur se dégage de tout ce projet toujours ouvert. vous pouvez vous même lui envoyer une liste de vos 6 essentiels.

faire des étampes pour des résultats différents

vendredi, octobre 11, 2013

on connait l'étampe pour celles qu'on achète déjà moulées dans le caoutchouc. on peut la faire maison aussi, avec moins de détails, ça demande souvent que le dessin soit simplifié. j'ai deux artistes de l'étampe aujourd'hui qui utilisent cette façon de créer pour des résultats bien différents.

d'abord l'illustratrice hollandaise gertie jaquet s'était donné comme défi de faire une petite étampe par jour en 2011. défi qu'elle a bien sûr relevé, mais qu'elle a poursuivi de manière assez régulière par la suite. elle travaille avec les plaques de type speedycut, qui se taille très facilement. pour avoir utilisé souvent ce matériau, il donne de très bons résultats. l'impression est dense et égale. l'encre fait toute la différence aussi, je dois avouer.
pour en revenir à gertie, ses dessins au trait sont très graphiques en conservant un aspect très «à la main» que j'aime beaucoup. vous verrez que l’accumulation d'une petite étampe par jour finit par donner beaucoup d'images avec lesquelles travailler. alors tout devient prétexte à les utiliser!

dans un tout autre genre, voir le travail de gianpaolo pagni, graphiste/illustrateur qui est passionné par l'étampe lui aussi. vous verrez que ses résultats sont d'un autre style complètement. Une approche définitivement plus contemporaine et conceptuelle. vraiment intéressant.

ça donne une idée de l'étendue de cette technique.

excellent livre sur la créativité en milieu de travail

mardi, octobre 08, 2013

quand je suis allée à la papeterie/librairie nota-bene dernièrement, j'ai découvert toute leur section livres très intéressante sur la mezzanine. vous y trouverez des livres sur le graphisme, les arts, le design au sens large, etc. j'ai aussi trouvé ce livre «psychologie pour les créatifs/survivre au travail» de frank berzbach (allemand).

j'ai découvert que la grande bibliothèque en avait deux copies. je suis à le lire en ce moment et je suis très agréablement surprise du contenu. c'est un excellent livre sur la créativité, le créatif et son milieu du travail. plusieurs aspects y sont mentionnés et certains d'entre eux sont rarement abordés dans les livres. exemple: comment critiquer une idée et comment prendre cette critique, ou comment travailler seul. j'ajouterais que le livre est beau, bien fait, graphiquement simple, mais différent dans sa grille. un plaisir pour l'oeil.

toute l'info sur le livre est ici.

artistes du dimanche

dimanche, octobre 06, 2013

nous avons tous vu des millions de fois des photos des palais de venise vus de l'extérieur. le photographe américain david leventi en a photographié quelques-uns de l'intérieur et en lumière naturelle. on dirait des photos de film, une ambiance bien différente s'en dégage. on devine le faste plus qu'on ne le voit. par la suite, faites le tour de ses autres sections et vous verrez qu'il a un oeil bien à lui. photographe pour plusieurs publications, il a aussi cette partie de production personnelle fort intéressante. pour en apprendre plus sur son cheminement, lire ici.

ensuite, voir les aquarelles de samantha hahn, elle aussi américaine. elle vient de sortir un livre de portrait d'héroïnes de roman. j'ai particulièrement aimé ce billet sur le blogue de la maison d'édition chronicle book qui nous présente la démarche du livre. autre chose assez rare, on nous présente l'aquarelle avant et après, retouchée, corrigée. j'en déduis que même les portraits à l'aquarelle sont photoshopés... pour, par exemple, enlever toutes les vagues du papier, mais aussi pour retravailler les couleurs.

deux idées pour un vendredi

vendredi, octobre 04, 2013

développer une nouvelle image pour le féminisme. c'est ce qu'a voulu essayé le magazine elle (uk) avec trois agences de publicité. quelques résultats à voir. je crois que ce mouvement a besoin d'un nouvel élan et a depuis très longtemps un problème d'image. un beau défi pour des créatifs finalement.

autre sujet qui a retenu mon attention, cet article sur les bancs dans les espaces d'exposition.

«People seek benches in museums as a form of simple physical relief. But seats also allow us to slow our pace, to reflect and ponder what we see. Without adequate seating, design exhibitions discourage us from doing both. After wondering for many years why I found exhibitions devoted to design so exhausting, ...»

il est vrai qu'en visitant ces grandes galeries, ces musées de plus en plus grands, des bancs où s'arrêter permettraient de prendre son temps pour regarder et s'imprégner un peu plus de l'art qui nous entoure en ces lieux. ces points d'arrêts devraient faire partie des préoccupations lors des aménagements d'exposition.
Présenté par Blogger.
haut de la page