la recherche de david holt

lundi, septembre 30, 2013

je vous envoie découvrir le travail de david holt, artiste américain travaillant au canada. sur son site, je vous suggère grandement de faire le tour des quelques séries, toutes plus intéressantes les unes que les autres. cette façon qu'il a de mettre une multitude de portraits sur la même toile est très particulier. j'adore l'ambiance qui s'en dégage.

sur le site de la galerie loop, où il a exposé récemment, il écrit sur sa recherche et a bien illustré pour nous sa démarche. nous avons même droit à quelques pages d'esquisses. bonheur!


le week-end de la culture

vendredi, septembre 27, 2013

c'est le grand week-end de la culture. si vous aimez le livre d'artiste et ce qui l'entoure voici quelques activités.
mon amie cécile côté, relieure, offre deux activités ce week-end dans son nouvel atelier. une activité sur l'impression typographique et une exposition de reliure de ses créations personnelles et celles de ses élèves.

il y a aussi un atelier de reliure chez artexte. ça a l'air intéressant. on dit que vous y ferai un livre et prévoir une heure pour le faire. toute la description sur le lien.

il y a de la culture partout ce week-end, profitez-en!

natalya balnova: ses livres personnels
sur la consommation... et autres sujets

mercredi, septembre 25, 2013

natalya balnova est une jeune illustratrice américaine. elle utilise, dans ses productions personnelles, l'allure des messages publicitaires pour dénoncer le non-sens du monde dans lequel nous vivons.

sur son site, elle présente une série de quatre auto-publications sur des sujets tels que la consommation, la naissance, la mort et la vie de tous les jours. tous les numéros sont remplis de dessin à la ligne et de coup de pinceau, de message vu des millions de fois, le tout imprimé en deux couleurs. une chance pour nous, elle offre la presque intégralité de ses publications sur son site.

je vous suggère fortement de faire le tour du reste de son site, de son blogue, tout est inspirant et bien fait.

les ex-libris d'aujourd'hui... et celui de mon père

lundi, septembre 23, 2013

vous trouverez sans doute des ex-libris dans vos vieux livres, collés à l'intérieur de la page couverture. il s'agit souvent d'un dessin et d'une identification ou d'une ligne remplie par le propriétaire du livre.

les ex-libris sont malheureusement un peu moins populaires aujourd'hui. j'ai trouvé le site «bookplate» avec sa trop courte section «bookplate of the day» qui nous en présente des versions d'aujourd'hui, créées par des artistes et typographes. heureusement pour nous, il y a plusieurs autres choses fort intéressantes à découvrir sur ce site comme d’apprendre qu’il y a dans ce monde, des collectionneurs et des échanges entre passionnés, comme les cartes de hockey ou les «artist trading cards». il s'agit souvent d'un petit bijou de composition, un mélange dessin et typographie sur le thème du livre, pas mais toujours. une petite spécialité très pointue du monde du livre et de la gravure. on peut même s'y promener par pays.

je vous présente celui que mon père, architecte, s'était fait à l'époque. j'aime toujours autant retrouver ce papier collé dans ses livres.

un beau vendredi

samedi, septembre 21, 2013

c'était sur mon chemin alors hier j'ai essayé, pour la première fois, la cuisine de rue de montréal. parce que j'aime les pommes de terre, j'ai choisi la boîte à fromage. une excellente petite raclette que j'ai mangée à l'ombre parce qu'il faisait vraiment trop chaud.

ensuite je suis allée visiter l'exposition des livres d'artiste de louis-pierre bougie. on en parle dans le journal le devoir aujourd'hui. bougie est un artiste dont j'adore le travail. plusieurs livres nous sont présentés, dont le fil conducteur est le style très personnel des gravures de l'artiste. visionnez le film à l'entrée qui présente la démarche d'un livre d'artiste avec les proches collaborateurs de bougie.

il y a presque toujours des personnages dans ses gravures, ils sont tourmentés, se questionnent, semblent vivre dans un monde intérieur. on ressent beaucoup d'émotions à regarder tout ça. c'est vraiment une magnifique exposition à visiter, au centre d'archives sur viger.

collages d'un jeudi

jeudi, septembre 19, 2013

deux artistes du collage ce matin, trouvés sur le même site «for example», qui semble un autre blogue rempli de belles découvertes. je vous envoie dans la partie collage, mais le site offre d'autres sections intéressantes.

le premier, hormazd narielwalla (britannique, je crois), travaille à partir des patrons en papier utilisés pour la couture, un mélange de lignes multiples, d'aplats, particulier. son site personnel est plutôt un blogue, je vous conseille donc d’aller sur sa page flickr pour voir l'étendu de sa production.

le deuxième, cory peeke (américain), construit de bien belles compositions. il est aussi très productif, donc beaucoup à voir dans sa section portfolio. j'ai bien aimé sa production de l'année et aussi la section sketchbook.

des livres... pour sourire

lundi, septembre 16, 2013

toujours des livres!

voir celui-ci de juan fontanive, ornithologue, qui a conçu un «flip-book» géant qui nous présente le vol de quelques oiseaux. c'est absolument magnifique! on peut voir le déroulement de tout son livre ici. il avait fait un premier essai en 2011 avec le colibri. impressionnant puisque dessiné à la main. on a presque l'impression que l'oiseau sort du livre.

j'ai aussi découvert le blog inrocks, section livres. on y souligne les livres pour leur forme, leur design, des projets particuliers. j'ai trouvé un billet d'avril dernier qui présente cette ancienne campagne de pub (2007) de la librairie «l'échange» (livres usagés) de montréal. une campagne que je n'avais jamais vue. intelligente, une campagne qui fait sourire.

ny fashion week, de la mode en dessins

samedi, septembre 14, 2013

la semaine dernière c'était la semaine de la mode à ny. le site internet du ny magazine nous a présenté de multiples chroniques tous les jours. j'ai retenu celle-ci: une série de dessins de mode réalisée au pinceau par bill donovan.

personnellement, je trouve que les photos de mode sont tellement «photoshopées» que ça devient de la fantaisie pure. j'aime la recherche en mode et le retour au dessin est une belle façon de représenter cet univers.

pour en revenir à bill donovan, j'ai découvert un artiste intéressant en fouillant plus loin. je vous suggère d'allez visiter son site, mais surtout son blog que j'ai beaucoup aimé (pas mis à jour par contre) pour la présentation de dessin beaucoup plus personnel, des recherches sur les danseurs, bref, ce monsieur dessine beaucoup et avec beaucoup de talent!
en complément, allez voir ce petit film tiré d'un de ses atelier de dessins. on le voit dessiner, expliquer, fascinant!

des portraits-entrevues réalistes et... motivants!

mardi, septembre 10, 2013
ce que je trouve de formidable sur le web, en plus d'y trouver des choses inspirantes en tout temps, c'est aussi la grande quantité de courts reportages disponibles à tous moments.

je viens de découvrir le projet like knows like qui présente sur leur site viméo 18 portraits d’artistes influents sur le web: illustrateurs, graphistes, photographes, musiciens, etc. il s'agit de films de 5 à 6 minutes. les interviewés y parlent de leur vie personnelle et professionnelle, des liens qu'il y a entre les deux, de leurs projets qui ont fonctionné, d'autres moins et ils se questionnent aussi. j'ai bien aimé le regard qu'ils portent sur leur vie et carrière. on réalise que tout le monde passe par des passages pas toujours intéressants finalement.

j'ai beaucoup aimé celui de tina roth eisenberg, mme swiss miss, blogue que j’aime beaucoup. elle est aussi l'initiatrice des creatives morning qui ont justement commencé à montréal dans les derniers mois.

ensuite j'ai écoute celui de jessica hische que je connais pour ses prouesses typographiques d’un genre calligraphique.

aller jeter un oeil!

deux artistes d'ici, découvert ailleurs

dimanche, septembre 08, 2013

ce matin en me promenant sur quelques blogs étrangers, j'ai trouvé ces deux artistes, avec des noms qui sonnaient «québécois». après vérification, c'était effectivement le cas.

d'abord le travail formidable de ian gamache, installé à montréal, que je ne connaissais pas. à trop passer du temps à l'atelier, je ne connais pas très bien le milieu d'ici. son travail est extrêmement intéressant, collage, dessin, peinture, je m'y retrouve tout à fait. on peut voir plusieurs de ses oeuvres ici, je vous suggère de parcourir son blog. pour en savoir plus sur l'artiste, lire une entrevue sur le site rat de ville. il y a beaucoup à voir.

voir aussi le travail de gabriel lalonde de québec. l'artiste met ses oeuvres sur son blog (où la navigation est parfois difficile, mais pas impossible). j'ai particulièrement aimé sa série «objets de rue …», compositions réalisées, comme son nom le dit, d'objets trouvés. il y a une piste intéressante ici et des découvertes à faire.

des projets qui se répondent

vendredi, septembre 06, 2013


dans les derniers mois j'avais deux projets sur ma table. je voulais participer à une exposition de dessin et je voulais faire un livre pour une exposition qui nous demandait de mettre en parallèle le livre d'artiste et une certaine conscientisation à l'environnement. gros mandat. j'ai commencé par ce dernier.

j'ai fait un nombre incalculable d'esquisses, de maquettes, je cherchais vraiment mon chemin. ça a duré plusieurs semaines. je n'arrivais à rien de concret, mais ça avançait tout de même un peu d'une maquette à l'autre. disons que l'exploration a été longue... et j'avais ce dessin à faire qui mijotait dans ma tête. qu'est-ce que j'allais faire? j'ai recommencé des exercices de dessin au début de l'été justement pour ce projet.

le temps passe. pour le livre, je coupe du papier, je dessine, j'en rêve et je cherche toujours. je revenais constamment à cette forme de roulettes multiples, superposées à tourner.

le délai approchait, je me suis mise dans le plus concret. voici la forme finale du livre «which side I choose» (recto-verso): un côté plus positif avec des faits ou statistiques sur la planète et un côté plus industriel. quand je l'ai terminé la semaine dernière, j'étais assez contente du résultat. il me reste plusieurs petites choses à finaliser maintenant. en espérant qu'il sera retenu pour l'expo. je vous en reparlerai.


et le dessin? en regardant toute cette pile d'esquisses, j'ai décidé que le dessin serait en fait une grosse démonstration de ma démarche pour le livre. un projet qui en nourri un autre, ça me semblait une bonne idée. j'y ai regroupé toutes mes idées sur une grande feuille qui sera ensuite pliée comme un livre instantané, grand format. ce qui donne l'impression aux gens de parcourir un cahier d'esquisses, de voir les grandes lignes de ma recherche. ce pliage permet aussi que la feuille ouverte puisse s'accrocher au mur comme un tableau. ce «cahier» fait parti de l'exposition dessinez à dessein à l'arthothèque jusqu'à la mi-octobre.

deux choses à voir en ce mardi

mardi, septembre 03, 2013

ne trouvez-vous pas que quand on va au musée, les gens qui parcourent l'exposition font aussi partie de la visite? j'ai parfois cette impression. quand je suis tombé sur les dessins de crack skull bob (américain), ça m'a fait sourire. il saisit bien l'ambiance d'un vernissage ou des gens qui s'arrêtent aux kiosques des artistes. j'ai beaucoup aimé. je vous suggère d'aller voir sa section «musiciens», c'est tout aussi intéressant.

je n'utilise pas instagram et n'y vais (presque) jamais. l'artiste australienne ngaio lenz a choisi cette plateforme pour que nous puissions suivre son travail. très intéressant. c'est rempli de textures, ses harmonies de couleur sont riches bien que souvent monochromes et elle semble faire de multiples collections d'objets.

quelques belles idées
sur les ennemis de la créativité

lundi, septembre 02, 2013

voici cinq courts articles sur les ennemis de la créativité dans la publication américaine psychology today.

je vous en présente quelques-uns :

• d'abord, l'importance de changer son point de vue lorsqu'on cherche à innover sur quelque chose. quand on fait appel à notre créativité, les solutions ne peuvent venir de ce que nous ignorons.
«If you want to change the way you approach a creative problem, then you need to change what you are thinking about. You need to describe the situation in a new way. »

«A key strategy for changing what you think about is to find the essence of the creative problem you're trying to solve. Start by looking at how you described it.»

• qui a peur de l'échec?
»in tasks that require creativity, new insights, or learning, we do better when we are not being evaluated, so are not afraid of failure.»

• est-de que la concentration serait l'ennemi de la créativité? on explique que de trop vouloir chercher une solution empêche notre cerveau de travailler. c'est ce qu'on nomme souvent l'incubation, une portion du temps où vous avez l'air de ne rien faire...
«Research suggests that moving freely—walking outdoors, pacing around the room, or even gesturing with one hand and then the other—triggers the free flow of ideas needed for creative breakthroughs.»

• en créativité, l'imitation est-elle permise? on y explique que d'éviter à tout pris de faire ce qui existe déjà nous empêche de pousser nos idées plus loin. on peut se permettre de surfer sur les idées qui sont dans l'air. réalistement, nous n'inventons rien, nous faisons de nouvelles associations qui apportent de nouvelles idées.

tous les textes ici. bonne lecture!
Présenté par Blogger.
haut de la page