«paper wrestling», le dernier livre d'artiste

samedi, avril 30, 2011
voici ma participation au collectif «book art object.», un groupe d'artistes du livre australien. nous sommes une vingtaine à travailler sur le projet de cette année. en fait, 9 personnes travaillent au poème «paper wrestling» de claire beynon et les autres travaillent sur un autre texte. date de livraison, d'ici la fin de juin. je viens de terminer et d'envoyer ma version. j'ai fait un tirage de 20 pour ce livre.

le poème parle du plaisir de toucher le papier, de travailler avec ce dernier, etc. j'ai longuement travaillé la forme, les plis, etc. j'ai une boîte pleine d'«esquisses» 3d. je voulais du papier chiffonné et qui dépasse de partout. un livre où j'ai mêlé plusieurs techniques d'impression: du laser, de l'impression typographique, à partir de papier froissé et même utilisant le rouleau directement. tous les papiers ont été ramassés ici et là. et parce que ça parlait du plaisir tactile, j'ai ajouté un coté «papier specimens» présenté comme des spécimens plus ou moins scientifiques, plusieurs types de papier que j'avais autour de moi.

je suis bien contente du résultat.




découverte! une grande femme photographe

jeudi, avril 28, 2011

le monde de la photographie a fait une belle découverte récemment, et par le fait même, nous aussi. les oeuvres photographiques de vivian maier, une nanny de chicago, ont fait surface il y a quelque temps. vivian a photographié la vie urbaine de 1950 à 1990.

«Vivian’s work was discovered at an auction here in chicago where she resided most of her life. Her discovered work includes over 100,000 mostly medium format negatives, thousands of prints, and countless undeveloped rolls of film.»

le jeune john maloof a acheté, dans une vente aux enchères, une boite de rouleaux de film (et le reste du lot je crois). il découvre graduellement les photos vu l'étendu du travail de cette photographe à la vie bien secrète.

john a créé un blog et aussi un site sur le travail de vivian maier. on découvre une qualité de photos rare. c'est magnifique. on découvre une femme d'un rare talent. ça vaut vraiment le détour.

on peut voir un court reportage qui résume bien cette histoire ici.

le papier: utilisations variées

mardi, avril 26, 2011

quand on aime le livre, on aime le papier, c'est une évidence. et tout ce que l'on fait avec est une extension de cet intérêt.

ici, la designer ilvy jacobs travaille avec différents types de papier pour en faire différents sacs. ils sont magnifiques. on aimerait pouvoir mettre la main là-dessus. le design, les plis, la matière sont réussis dans tous les modèles. quelques modèles sont en tyvek (papier plastique) qui laisse penser que certains sacs pourraient effectivement être vraiment utilisés.
via lost at e minor

dans le cas de innovo design, les trois designers ont fait des chaises et des luminaires, inspirés des techniques de parapluie en papier. c'est très expérimental et éphémère mais tout de même très réussi.

dans les deux cas, il s'agit de projets étudiants. on applaudit cette belle créativité, non?

processus pour une gravure

dimanche, avril 24, 2011

voici un autre projet de groupe et d'échange. cette fois-ci en gravure. c'est linda qui m'a donné cette piste-là l'an dernier. à cette période, j'avais déjà trop de choses en chantier, mais cette année, j'ai trouvé une place dans mon horaire.
il s'agit du littlest print exchange organisé par christopher clark (usa). nous sommes 50 artistes à fournir chacun une gravure de 3 po x 3 po, en 51 copies (ou plus). le thème de cette année: la gravure est un art démocratique.

j'ai mijoté là-dessus quelques mois et j'ai décidé de m'inspirer du constructivisme russe, les impressions de pamphlets imprimés à la pomme de terre sur du papier provenant de catalogue de tapisserie.



j'ai trouvé une citation qui devait stimuler les gens à passer à l'action (créative). j'ai imprimé, sur des pages de vieux livres, mon fond avec une plaque de styromousse et de la typographie au plomb. il me restait l'impression pomme de terre, mais après quelques tests, l'encre d'imprimerie refuse d'adhérer sur la patate pour le transfert. trop humide.

j'avais visualisé mon idée dans photoshop sachant bien qu'en réalité, ça serait pas tout à fait ça. effectivement, les couleurs, la typo, c'est un peu ou très différent. c'est la beauté du processus finalement, ça nous oblige à improviser à toutes les étapes.

donc, je verrai demain ce que je vais faire avec ça. à suivre...

parlons livres

vendredi, avril 22, 2011
voici une bien belle campagne de pub pour faire la promotion du livre. c'est une idée qu'on a déjà vue, mais ici, elle se renouvelle: bon choix typographique, casting, choix des livres et ambiance générale. campagne de la lithuanie, le résultat donne des affiches formidables.

et dans un autre ordre d'idées, un article instructif sur la bible (vendredi saint...). eh oui, on apprend plusieurs petites choses surprenantes dans cet article de émilie folie-boivin dans le journal le devoir d'aujourd'hui. c'est l'histoire d'un «best seller» après tout et plusieurs aspects m'ont fait sourire.

des histoires et du design

mercredi, avril 20, 2011

présenté au dernier salon de milan dans le cadre de la section «in craft», ce projet de vases bien particulier par des créateurs de la suède et de durban, en afrique du sud.

ces femmes ont écrit une histoire. elles ont ensuite brodé à l'aide de fil de fer et de perles de verre, les lettres pour en faire l'ornementation (ou le filet du vase). un projet très créatif, fait en équipe et qui demande du doigté. la fierté et le plaisir se lisent sur le visage de ces créatives.
par la suite, des verriers ont soufflé de la pâte de verre à l'intérieur de cette forme pour en faire un vase.
magnifique. les photos du reportage de toutes les étapes sont bien inspirantes.

le travail de paul roorda

mardi, avril 19, 2011

paul roorda est un artiste de l'ontario. il fait des oeuvres sur papier intrigantes bien que sa production soit variée: sculptures, livres, ardoises, etc.

encore ici, c'est l'ambiance qui se dégage de son travail qui m'a intéressé. j'ai bien aimé ses oeuvres extérieures installées abruptement sur des poteaux de téléphone. un petit coté anarchique en quelque sorte.

selon son site, il exposera au gesù cette année. à suivre...

écrire à la main?

dimanche, avril 17, 2011

le débat sur l'apprentissage de l'écriture à la main est toujours bien présent. mais on peut ajouter à cette question l'importance pour les adultes de maintenir cette pratique pour garder son cerveau en santé. à l'heure des claviers ou équivalent sur les objets informatiques usuels, nous perdons graduellement cette façon de faire. écrivant de moins en moins bien, de plus en plus rapidement et donc, de manière de moins en moins lisible.

«Other research highlights the hand's unique relationship with the brain when it comes to composing thoughts and ideas. Virginia Berninger, a professor of educational psychology at the University of Washington, says handwriting differs from typing because it requires executing sequential strokes to form a letter, whereas keyboarding involves selecting a whole letter by touching a key.»

est-ce que nos idées prennent forme plus facilement à l'aide d'un crayon que d'un clavier? dans mon cas, c'est certain, mais nombreux sont les auteurs qui n'écrivent que sur un clavier. alors, à mon avis, chaque instrument a son utilisation. je ne me passerais ni d'un clavier, ni de mes crayons, plumes et autres.

un article sur le sujet qui date de quelques mois.

faire un pinceau?

vendredi, avril 15, 2011
on peut être créatif à bien des niveaux. ici, il s'agit d'être créatif pour se faire un pinceau. nous sommes trop souvent dans l'automatisme d'utiliser le pinceau conventionnel disponible en magasin.

eh bien sur cette page, on vous suggère et explique, en quelques images, combien il peut être facile de se fabriquer cet instrument. évidemment, avec les brins d'herbe, ça ne doit pas être du long terme, mais en même temps, on peut s'en faire autant que l'on veut.

un petit rappel que oui, on peut explorer cette piste-là, en plus des papiers, des médiums et autres...

moitié photo/moitié collage


l'artiste garrett pruter (américain) fait des dessins collages.

dans sa section «asylum» il fait des oeuvres à partir de vieilles photos d'habitations diverses, il crée un autre monde ou dimension autour de cette image. les résultats sont intéressants. parfois, la photo de départ est difficile à trouver.

faites le tout de son site, les autres sections et autres projets sont tout à fait stimulants.
via suprbo

le rythme du cerveau de laurie frick

mardi, avril 12, 2011

laurie frick est une artiste américaine qui travaille sur le rythme du cerveau. ses installations occupent quelques murs dans une galerie de los angeles. elles sont chaleureuses de par le choix des matériaux. cette multitude de petits bouts de bois ayant vécu ailleurs et placés avec soin est intrigante. elle explique sa démarche dans un court vidéo sur son blog. à voir.

ses collages sont hallucinants. c'est ce qui m'a le plus impressionné à vrai dire. ses dessins sont un autre volet de sa recherche.

via tbp design

clin d'oeil du jour


lire le texte «pep talk»ici.

être vulnérable prend du courage

dimanche, avril 10, 2011
une petite conférence sur le web ? écoutez la conférence (ted) de brené brown, 20 minutes environ.

elle a fait de la recherche pendant 10 ans sur la vulnérabilité et son importance dans les rapports humains. drôle de sujet direz-vous. effectivement, elle raconte fort bien sa démarche: ses avancées, ses erreurs, ses découvertes, et le moment où elle change son angle de recherche, etc. sa conclusion est éclairante. ça me fait réfléchir depuis un moment en fait. vous l'écouterez peut être deux fois plutôt qu'une...

ce que j'ai particulièrement aimé de sa conférence est la grande candeur qu'elle exprime face à sa recherche. elle a, à la fois du recul et en même temps, elle a les deux pieds dedans. sa vie personnelle s'entremêle à sa recherche et ça aussi, c'est rafraîchissant.

brené brown a aussi un site, etc.

variations sur cartes géographiques

vendredi, avril 08, 2011

cette semaine, j'ai trouvé deux variations de travail créatif à partir de cartes géographiques.

d'abord le travail de matthew cusik (new york) qui utilise toutes les couleurs de diverses cartes pour faire ses collages/illustrations. il travaille les zones claires et d'ombres en masse bien découpées. ce qui donne parfois l'impression de peinture à numéro... mais quel travail!

via tbp design

ensuite, john mann qui en a fait un travail plus conceptuel. à partir de cartes de zones pas encore visitées et avec lesquelles il a fait des collages/photos.
son approche du même médium est inusitée et tout aussi intéressante. on peut lire sur ce projet ici.

j'ai toujours une grande difficulté à couper une carte, surtout si elle date un peu. le monde change si vite... j'ai acheté en europe, quelques vielles cartes des années 50 et 60 en me disant que ça serait bien d'ajouter ça à mes collages. eh bien, le ciseaux dans la main, j'ai arrêté là. la technique d'impression, la richesse et la densité des couleurs en aplat, c'était trop beau. les petits symboles de châteaux ou d'églises, magnifiques. c'est moins «douloureux» avec des cartes plus récentes…

le dessin en menu principal

jeudi, avril 07, 2011
longtemps, le dessin et les œuvres sur papier ont été les parents pauvres des arts visuels. heureusement, cela change!

à paris récemment, se tenait deux salons dédiés au dessin, donc des œuvres uniques. le premier salon (Semaine du Dessin 2011) présente des dessins d'artistes connus, mais pour la plupart décédés et le deuxième (Chic Dessin 2011) propose le dessin de maintenant.

les œuvres sur papier m'ont toujours intéressé et c'est de loin ce que je préfère. sans doute parce que le dessin est plus près de l'esquisse, donc pour moi, plus près du processus créatif. c'est toujours intéressant à regarder. à comparer les deux périodes représentées par les salons, on se rend compte que le dessin se complexifie.

impossible de ne pas faire le parallèle avec le salon papier 11 qui se tiendra à montréal la semaine prochaine. celui-ci inclut la gravure.

un cadeau dans ma boîte aux lettres

lundi, avril 04, 2011
il est rare de recevoir des œuvres d'art par la poste. j'ai été une très chanceuse personne aujourd'hui. j'ai reçu ce magnifique livre «m» de linda, lectrice assidue (je crois) de ce blog. j'avais fait un commentaire sur cette pièce sur sa page flickr. et, surprise, je l'ai reçu!
un bonheur ! je suis vraiment touchée. je n'en croyais pas ma chance. merci linda, merci merci! c'est encore plus magnifique en vrai.

le plus extraordinaire là-dedans, c'est qu'on ne s'est jamais rencontré ni parlé. mais nous sommes connectées artistiquement (j'ose le dire de cette manière), comme le web nous permet de le faire. ses photos et recherches artistiques sont débordantes d'ambiance, ce que j'arrive difficilement à faire.

encore merci de ton talent et de ta grande générosité!

10,000 sketchbooks

dimanche, avril 03, 2011
plusieurs d'entre vous ont sûrement entendu parler du «sketchbook projet» qui a terminé sa deuxième édition récemment.

on écrit sur le site que plus de 28,000 personnes se sont inscrits et 10,000 ont complété et retourné leur carnet. maintenant l'expo se promène un peu partout à travers les états-unis. les gens pourront emprunter les carnets pour quelques jours comme des livres à la bibliothèque.

un si grand intérêt pour le carnet d'esquisses, journal personnel ou un peu des deux est vraiment une bonne nouvelle. comme quoi les objets électroniques qui nous accompagnent n'ont pas fait disparaître le goût du crayon et du papier. on est content.

donc à voir en ligne, quelques pages des carnets. la navigation n'est pas si aisé pour s'y retrouver. commencez par ici.

commentaire d'un vendredi

vendredi, avril 01, 2011
changement de saison? hier, achat impulsif, un petit pot de chrysanthèmes pour fleurir un peu mon environnement.

ma grande soeur m'a donné un gros poinsettia en novembre dernier. après avoir perdu quelques feuilles, il est encore comme neuf! il est bien beau, bien fleuri et surtout très noël. j'ai hâte qu'il fasse assez chaud pour le mettre dehors celui-là. donc le plant de chrysanthèmes va prendre le relais vers le printemps.

mais le fond de l'histoire, c'est que j'ai hâte de boire mon café au soleil!
Présenté par Blogger.
haut de la page