irma boom parle de ses livres

vendredi, octobre 29, 2010

quand irma boom (designer graphique, hollande) fait la mise en page d'un livre, ça devient une oeuvre à part entière. on dit souvent que le graphiste doit laisser tout l'espace à l'oeuvre présentée, mais dans son cas, c'est pousser l'oeuvre et l'expérience du livre à un niveau supérieur.

elle explique dans ce petit film, que son défi personnel est de pousser les limites de la production du livre. pas des choses fait manuellement mais plutôt mécaniquement. pour elle, c'est la démocratisation du livre qui est exprimé par cette façon de faire. si le livre est vraiment une belle pièce et qu'en plus il est diffusé largement, elle a atteint son objectif.

à voir, ses petites maquettes de livres.

quand je vais en hollande, j'achète des livres (la plupart du temps en néerlandais) dont elle a fait la mise en pages, car regarder ses livres est toujours une expérience graphique de haut niveau.

jr, prix 2011 des conférences ted

mercredi, octobre 27, 2010

le grand gagnant des conférences ted cette année est jr, un photographe qui tient à rester anonyme.

voici la bande-annonce de son prochain film sur son magnifique projet «Women Are Heroes».

c'est tellement touchant que je n'ai pas de mot. à vous de voir.

joanna neborsky: dessin et collage

lundi, octobre 25, 2010

joanna nebrosky est une jeune illustratrice américaine. son premier livre illustrant des nouvelles en trois lignes du français félix néon* a été publié récemment.

son travail est très personnel. une petite merveille: un mélange de typographie manuelle, dessin à l'encre et collage naïf. très réussi.
son site est très joli aussi, cliquez sur les images, parfois vous tomberez sur des images supplémentaires.

* (La rubrique intitulée «Nouvelles en trois lignes» était constituée de dépêches de dernière minute reçues au journal Le Matin, et qui étaient publiées sous forme de « brèves » dans les pages intérieures du quotidien)

la recherche artistique de jessica helfand

samedi, octobre 23, 2010
la recherche artistique de quelqu'un qui a une formation graphique est assez peu documentée.

ici, jessica helfand partage avec nous cette démarche. elle avait un studio à rome pour quelques mois. elle a dédié son temps à l'exploration artistique d'un dessin ou d'une gestuelle qui se répétait depuis longtemps chez elle. jessica a exploité ce geste avec différents médiums et coloris. il n'y a pas d'aboutissement réel pour nous, mais ce n'est pas important. sa démarche et la «lecture» qu'elle en fait est bien intéressant à lire.

jessica s'est fait un mantra d'une citation de l'artiste américain philip guston (que je viens de découvrir):
«What kind of work would you be doing if you thought no one was looking?» he once said. «Do that work.»

éclairant!

sourire d'un jeudi

jeudi, octobre 21, 2010

j'adore! une photo de l'installation de mehmet ali uysal au Festival 5 Saisons, expo extérieure en belgique.
via trends now.

les cahiers de shinro ohtake

mercredi, octobre 20, 2010

comme j'aime toujours autant les carnets des autres, voici les 64 cahiers de l'artiste japonais shinro ohtake exposés à la gwangju biennale. il s'agit d'un large éventail de ses carnets qu'il utilise depuis 1977 dans sa pratique artistique, qui tourne autour de la peinture, la sculpture et le livre.

ses carnets sont des amoncellements de documents glanés un peu partout, quelques fois avec intervention de sa part, mais pas toujours. ça déborde de partout! riche à voir en tous les cas. la valeur artistique de cette partie de son travail est indéniable.

en passant, pas facile d'exposer des carnets sans qu'on puisse les feuilleter, mais l'exposition semble y réussir assez bien en permettant d'en voir le devant et le dos. certains livres ont des formats impressionnants.

«choosing» mots, mon dernier livre d'artiste

lundi, octobre 18, 2010


«choosing» mots est mon dernier livre d'artiste. l'inspiration a été une dizaine d'enveloppes achetées dans une papeterie un peu vieillotte à portsmouth l'été dernier. je les ai choisies pour leur ouverture vers le haut et l'oeillet en métal.
le livre est donc très vertical. il s'agit de deux doubles pages tirées d'un livre sur la maçonnerie et d'un roman américain sur le voyage. ajoutez-y quelques échantillons de papier ici et là, des impressions diverses et voilà le résultat.

«choosing» mots le dit, il s'agit, dans chacun des livres, d'encercler quelques mots pour suggérer une idée. donc aucun des livres n'a le même texte. ma réussite personnelle? avoir fait un tirage de 10!

autres photos sur ma page flickr.

cadeau de vendredi dernier

dimanche, octobre 17, 2010

la poste m'apporte parfois de véritables petits joyaux. vendredi dernier, c'est linda vachon (j'ai déjà parlé de son travail à quelques reprises) qui m'a envoyé un magnifique petit livre d'artiste avec un exemplaire de sa participation à un collectif américain (le carton à gauche). le livre est charmant, magnifique, rempli d'atmosphère, de textures et de riches couleurs. bref, un bien beau cadeau.

je présente aussi le verso de sa carte, une présentation fort originale.


merci les brumes!

l'écriture d'un architecte


hier matin en lisant le bulletin kollectif, je suis tombée sur «comment écrire comme un architecte».

je me souviens d'avoir entendu mon père (architecte), dire que les jeunes architectes ou dessinateurs ne savaient pas écrire correctement sur un plan.

je dois avouer que j'ai toujours eu un coup de coeur pour l'écriture de mon père (ci-dessus). une graphie facilement reconnaissable et élégante. j'ai gardé plusieurs bouts de papiers où il avait noté des choses. mais il y avait aussi son écriture d'architecte, qu'on retrouvait sur ses plans et que j'aimais tout autant.

j'ai bien aimé le commentaire de martin houle sur ce sujet et bien sûr le petit film. l'écriture dans le film n'est pas aussi réussie que celle de mon père, mais ça m'a fait sourire en cette journée un peu grise.

les villes imaginaires de nina lindgren

samedi, octobre 16, 2010
à voir, les villes imaginaires en carton ondulé de nina lindgren, stockholm.
voici ce qu'elle écrit dans sa bio:
«I draw and create (and sometimes I also write) about things inside and surrounding. It interests me to come up with and to invent new realities and to tell the stories about them. »

la vaste de production de cette artiste est impressionnante et variée: dessins, illustrations, livres, installations, estampes, etc. faites le tour! visitez son blog aussi.

via swiss-miss

une bien belle rencontre à lisbonne

mercredi, octobre 13, 2010



une première pour moi. j'ai eu le plaisir de rencontrer à lisbonne une artiste avec qui j'échange papiers et courriels depuis quelques années. dilar pereira habite cette ville. je lui ai donc écrit en septembre pour savoir si elle avait le temps de prendre un café avec moi. eh bien oui, et nous avons finalement passé la soirée ensemble avec son ami nuno à nous promener un peu partout.

dilar maintient le rythme d'un collage par jour depuis quatre ans. quelles création et productivité!


je lui ai offert de faire de nouveau un échange 6x6. elle m'a remis du matériel pour en faire tellement plus!
elle est amateure de papier comme plusieurs d'entre nous. ils m'ont amené dans un endroit très particulier. je n'ai ni le nom ni l'endroit (c'était près de Largo Camões), mais c'était une caverne d'ali-baba de documents papier en tous genres. j'ai acheté des factures (etc.), mais il y avait des télégrammes, des ex-libris, des étiquettes de cigare, etc. j'y aurais passé des heures! le tout était bien classé, ce qui rendait la recherche très agréable.

dilar m'a aussi donné un de ses collages, le sujet est luis de camoes, un grand poète portugais.

bref une bien belle rencontre!

signature et crise existentielle

lundi, octobre 11, 2010

il y a des sujets parfois qui nous interpelle étrangement. comme cet article de T magazine où une journaliste nous démontre que la signature est devenue un symbole sans réelle importance.

lors de ses achats, alex kuczynski a signé des noms farfelus de diverses façons sans se faire questionner.

«Think about it: Do you know what your best friend’s handwriting looks like? Do you know what her signature looks like? We live in a world of technical elitism, in which a metal-and-polymer brick in our pocket can communicate with people all over the world, yet our very identities remain unquestioned when we buy a box of Kleenex or a six-pack of soda.»

apparemment, votre signature est maintenant un mot de passe, un code connu de vous seul. pendant ce temps, la valeur des autographes grimpe en flèche! intéressant.

ce que j'ai rapporté

dimanche, octobre 10, 2010

comme à tous mes voyages, je ramasse, achète et rapporte de tout pour conserver à ma façon l'esprit de l'endroit visité.

cette fois-ci, c'est le charme un peu vieillot de la ville qui m'a inspiré. bien que j'ai fait des découvertes côté design, je dois avouer que les couleurs, les matières et les motifs portugais ont beaucoup de personnalité. les emballages sont raffinés. les visites à l'épicerie ont été un véritable plaisir. par exemple, les étiquettes de boîtes de sardines valent à elles seules quelques minutes d'observation. ici quelques savonnettes et produits divers.



j'ai aussi trouver ces énormes enveloppes traditionnelles en papier kraft. elles font 37 cm x 28 cm. 10 unités pour 1,30 euro. une aubaine.


et finalement des livres, pour enfants, d'artistes, des vielles factures, cartes, motifs de broderie, fascicule, livres, bref, du matériel à collage... en portugais!

retour de lisbonne

samedi, octobre 09, 2010

je suis revenue hier d'une semaine à lisbonne. je vous en reparle plus longuement bientôt. sur la photo, le tram 18, en bois, que j'ai pris tous les jours de mon voyage.

artiste britannique qui touche à tout

mardi, octobre 05, 2010

stephen smith est un artiste britannique qui touche à tout. il est le fondateur de neasden control centre (?). il présente plusieurs installations, mais aussi des collages, affiches, t-shirts, etc.

graphiquement toujours intéressant et techniques variées. aussi, une publication dont il semble le seul auteur-graphiste. bref, un artiste autonome et très productif!

un autre carnet

dimanche, octobre 03, 2010
voici ceux de yelena bryksenkova, une jeune illustratrice russe qui a voyagé.

dans ses skechbooks, des dessins à l'aquarelle, mais aussi des textes. elle présente les pages de trois de ses carnets depuis 2008. elle dessine les personnages aussi bien que les paysages, la typographie et les sujets sont très variés. à voir.
Présenté par Blogger.
haut de la page