kerouac en couverture

mercredi, mai 31, 2006
quel travail mais quelle belle idée !
un grand nombre de versions d'une même page couverture à travers les années, et les pays.
«sur la route» de jack kerouac,
résumé du livre : « Un gars de l'ouest, de la race solaire, tel était Dean. Ma tante avait beau me mettre en garde contre les histoires que j'aurais avec lui, j'allais entendre l'appel d'une vie neuve, voir un horizon neuf, me fier à tout ça en pleine jeunesse; et si je devais avoir quelques ennuis, si même Dean devait ne plus vouloir de moi comme copain et me laisser tomber, comme il le ferait plus tard, crevant de faim sur un trottoir ou sur un lit d'hôpital, qu'est-ce que cela pouvait me foutre ? J'étais un jeune écrivain et je me sentais des ailes.
Quelque part sur le chemin je savais qu'il y aurait des filles, des visions, tout, quoi; quelque part sur le chemin on me tendrait la perle rare. »

une page couverture de livre doit nous suggérer l'ambiance du roman. dans le cas de kerouac, on retrouve malheureusement souvent cette même photo trop souvent utilisée.

je remarque que je préfère les couvertures de fin années 50 début 60.
et vous ?

un film comme une oeuvre d'art

lundi, mai 29, 2006

j'ai vu aujourd'hui le film «matières vives» au cinéma excentris. produit par l'office national du film, il s'agit d'une compilation de magnifiques films d'animation. chaque film se regarde comme un tableau. on aimerait pouvoir les observer image par image. c'est organique, abstrait et la musique est aussi important que l'animation elle-même.
encore trois jours à l'excentris, par la suite, il faudra aller le voir à l'onf j'imagine ou y acheter le DVD.

sur le site : « Rythmes, textures, lignes et taches sont les protagonistes de ces neuf films d'animation abstraits contemporains. Ludiques ou flamboyants, mystérieux ou troublants, ils se démarquent nettement dans le paysage de l'animation actuelle. Au-delà des conventions et des modes, les cinéastes de Matières vives abordent l'animation dans l'esprit des arts visuels, travaillant la matière pour l'affranchir de l'illusion de la réalité. Ces artistes ont aussi en commun d'avoir réalisé des films pour lesquels ils ont établi des rapports privilégiés et singuliers avec la musique. La variété sonore va de pair avec la variété visuelle, et s'il est un cliché que Matières vives fait voler en éclats, c'est bien celui que tous les films abstraits se ressemblent.»

bon cinéma !

chacun son petit livre, défi créatif ?

dimanche, mai 28, 2006
il est fascinant de voir à quel point, avec le web, les idées circulent.
je connaissais ce pliage, devenu populaire depuis le «pocketmod» (commentaire du 10 septembre dernier).
la version proposée, sur le site «les petits papiers» est celle où ses lecteurs écrivent/proposent l'histoire de leur choix, la place en fonction de la grille du pliage et publie leur création.
il nous est possible de lire un extrait du «livre» et de le télécharger pour l'imprimer chez soi si le coeur nous en dit. le même concept existe aussi pour les jeunes bédéistes.
attention, leur format est européen (A4). pour avoir un «template» en format américain (format lettre) voir sur pocketmod.
j'en ai téléchargé quelques-uns pour remarquer qu'ici, la mise en pages a été quelque peu mise de coté. de toute façon, ce n'était pas le but de l'exercice. mais...
la même idée mise entre les mains d'amoureux de la typo... cette formule pourrait être un bel exercice créatif pour les graphistes. quelque chose à faire dans le pur plaisir, rapidement pour ensuite voir le résultat final une fois plié. c'est un peu l'idée recherchée lorsque j'ai commencé à élaboré «chantier», mon «magazine» maison (commentaire du 13 novembre dernier).

***si ça vous donne des idées, envoyez-moi votre création en pdf. je l'imprime, je la photographie et je vous montre tous vos résultats disons, le 15 juin !

dernière heure, gagnante canadienne !

vendredi, mai 26, 2006
je viens d'apprendre que notre étudiante, Véronique Labelle a gagné la médaille d'or aux Olympiades canadiennes ! elle sera en compétition avec des infographistes au mondial des métiers, compétition international qui aura lieu au japon en 2007.
félicitations Véro ! je suis vraiment fière de toi !!!

workshop à bruxelles


j'ai vu l'exposition «posterland» lors de mon dernier voyage à bruxelles. il s'agit d'un évènement relié à l'école de La Cambre (une école de design au sens large). ça m'a intéressé parce qu'Alejandro Magallanes y exposait avec trois autres graphistes : Sandy K., Teresa Sdralevich et Olivier Wiame.
Alejandro Magallanes est un des affichistes qui est venu à montréal dernièrement pour exposer avec des russes dans le cadre de l'exposition téquila/vodka (voir commentaire du 4 mai dernier).
j'ai été bien heureuse de voir à travers cette exposition les résultats du workshop qu'alejandro a donné début mai sur le thème « frontières». on y avait ajouté des affiches d'un autre workshop avec Teresa Sdralevich sous le thème «Cherchez les femmes». Un exercice visuel autour de plusieurs aspects liés à la place des femmes dans la société (famille, publicité, politique, droit de la personne, travail, salaires…)..
bien que l'éclairage et ma caméra étaient en conflit d'intérêt, je vous présente quelques résultats que j'ai trouvé intéressants. il y a ici cette technique très forte de prendre une petite esquisse et de l'agrandir à 3000 % ! et si c'est bien fait, si l'émotion est dans l'esquisse, ça marche à tout coup.
on parlait de cet évènement ici.

expo finissants « take two »

mercredi, mai 24, 2006
voici maintenant venu le temps des expos de finissants des cegeps.
celle des étudiants en graphisme du vieux montréal les 25 et 26 mai au local A4.82. infos ici.

reçu l'invitation pour celle de dawson, du 1er au 8 juin prochain. voir le site en devenir ici.

de la même école, pour voir les sites des expos antérieures cliquez ici.

si vous y allez, svp faites-moi part de vos commentaires ! merci.

j'arrive de bruxelles

Eh oui, c'est fait. je suis revenue. je parlerai plus longuement de ce voyage bientôt, mais à ma grande surprise, si je devais résumer, je vous dirais «librairies». j'ai vu plus de librairies dans cette ville que partout ailleurs dans mes voyages. elles sont partout dans la ville, avec leurs petites ou grandes spécialités : des prix spéciaux, des livres usagés, bandes dessinées, art, etc. ça en devient étourdissant et avec des atmosphères toutes aussi particulières les unes que les autres.
sur la photo, dans une librairie spécialisée en art au sens large, il y avait des rayons sur deux étages à voir l'échelle dans la structure en acier.

délire de ligatures !

mardi, mai 16, 2006
alejandro paul est un typographe d'argentine qui vient de terminer sa fonte «affair» vendue chez veer. il enseigne à l'université de Buenos Aires depuis l'âge de 23 ans, en 1996 et est fondateur de la fonderie sudtipos.
«affair» est un script incroyable inspiré d'une page photocopiée d'un livre de la bibliothèque de la ville de new york.
il présente sa fonte dans un cahier pdf de 36 pages.
c'est la somme des variations en ligatures et fioritures qui a d'abord attiré mon attention. par la suite, en observant bien, j'en ai apprécié la grande qualité, l'élégance et l'équilibre de chaque composition. du grand travail ! rare.
il est très intéressant de lire son texte de présentation où il explique les sources de cette fonte et où il questionne son travail de typographe sur une planète qui va si mal.
«... Yes, it is a small world, and a wonderfully complex one too. With so much information drowning our senses by the minute, it has become difficult to find clear meaning in almost anything. Something throughout the day is bound to make us feel even smaller in this small world. Most of us find comfort in a routine. Some of us find extended families. But in the end we are all Eleanor Rigbys, lonely on the inside and waiting for a miracle to come. If a miracle can make the world small, another one can perhaps give us meaning.»

la fonderie sudtipos
• pour télécharger le pdf de la fonte affair

un beau livre pour aider les jeunes

dimanche, mai 14, 2006
«art with heart» est un projet pour aider les jeunes à passer à travers des traumatismes importants : anxiété, estime de soi, dépression, tendances suicidaires, identité sexuelle, etc.
l'initiative a été créée après le 9/11. l'organisme a publié ce magnifique livre où les illustrateurs et illustratrices ont créé des pages pleines de chaleur et d'émotions un peu comme un journal personnel d'ado.
sur la plupart des pages, on retrouve des questionnaires ou pistes de réflexion. un très beau travail. très riche visuellement. il est très positif de voir que les jeunes qui reçoivent ce livre reçoivent aussi des outils pour les aider à passer à travers les évènements difficiles propres à l'adolescence.
mais ça pourrait servir aux adultes aussi...
pour lire sur le projet
pour voir quelques pages du livre. sous chaque page, le thème abordé est précisé.

carnet de voyage de stockholm

vendredi, mai 12, 2006

stephane kardos est un illustrateur (?) d'angleterre. il nous présente sur cette partie de son blog, ses esquisses ou son carnet de voyage lors d'un récent séjour à stockholm. vraiment intéressant.

à son retour, il a coloré certains de ses dessins. dans le cas des couleurs en aplats. il a aussi utilisé des trames genre BD pour ajouter des zones grises à ses dessins. ça ressemble au «lettratone» de mon temps. les vieux graphistes vont comprendre... pour les autres, le lettratone est un film autocollant transparent qu'on collait sur des dessins pour y ajouter des textures ou faire des zones d'ombres.

un beau mélange de dessin, finalisé à l'ordi, mais sans se dénaturer.
j'ai bien aimé, à la fin, ses quelques dessins sur les bûcherons scandinaves en plein travail.

«cloudspotters» cherche nuages.

mercredi, mai 10, 2006

je viens de découvrir que je suis une «cloudspotters». la tête dans les airs, notre clan regarde les nuages.
:)

mon passe-temps favori. un moment d'arrêt dans ma journée. samedi dernier en fin d'après-midi, après toutes les pluies, c'était un véritable ballet dans le ciel de montréal. tous ces gris, tous ces volumes légers et lourds à la fois et la lumière qui tombait là-dessus. wow! qui l'a vu ? qui s'en souvient ?

mon écran de veille est une succession de photos de nuages isolés que j'ai pris de mon balcon. j'ai une vue superbe sur le ciel coté sud. je vois grand, je vois large et j'adore ça. je ne pourrai pas vivre sans.

et comme tous les sujets pointus de cette planète, les amoureux des nuages ont aussi leur site. à voir la galerie de photos et choisir selon son type de nuages.

le plus important, leur manifeste (!)

«... We seek to remind people that clouds are expressions
of the atmosphere’s moods, and can be read like those
of a person’s countenance. »

dans l'introduction d'une expo de photos il y a longtemps, j'avais lu que regarder l'horizon en mer, ça pouvait nous transporter dans le temps puisque l'on pouvait penser que les premiers humains avaient pu observer la même chose.
ça m'avait beaucoup frappé. pour le ciel c'est pareil. j'observe les ciels parce que ça me ramène à l'essentiel et ça fait du bien à ma tête, ça me fait toujours sourire, ou à tout le moins, éloigne les préoccupations de moi quelques instants.

recherche graphique dans excel ? vraiment ?

dimanche, mai 07, 2006

j'ai trouvé le site de danielle aubert via le numéro spécial sur le design et les femmes du magazine step inside design (voir commentaire du 4 décembre dernier). elle faisait parti des dix femmes «à suivre». danielle aubert est allée jusqu'à faire une thèse en design graphique. nous pouvons voir sur son site plusieurs projets de recherche graphique pure. vraiment.

ce qui a d'abord attiré mon attention, c'est son sujet de thèse : 58 jours à dessiner et à expérimenter toutes les possibilités graphiques en utilisant le logiciel excell. eh oui, excel de microsoft.

étrange, mais vraiment intéressant. vous pouvez voir sa recherche sur excel dans sa section «print work» et aussi dans sa section «screen work». ça finira en livre bientôt si ce n'est pas déjà fait (cliquez sur ce projet dans sa colonne de gauche).

finalement, à faire le tour, je m'aperçois que je suis ravie de tout de ce que j'y trouve. qu'elle pousse ses concepts très loin. évidemment, on est loin des demandes de client.
on est vraiment dans une ligne de créativité où le but est d'essayer toutes sortes d'idées, de pousser des concepts abstraits, mais toujours sous forme très graphique : livre, brochure, grande carte, etc. le but ici, est d'agrandir son terrain de jeu. ce qu'elle réussit tout à fait.

pour avoir de la visite sur son blog...

vendredi, mai 05, 2006
j'ai fini de lire hier, l'article paru dans le new york magazine sur la hiérarchie des blogs et leur fonctionnement (voir commentaire du 16 février dernier). je sais, je suis un peu en retard dans mes lectures...
je réalise que pour augmenter les visites sur mon blog, il me faudrait passer beaucoup, mais alors là beaucoup de temps sur le web, qu'il me faudrait y ajouter un commentaire très tôt le matin pour que les gens me lisent avant d'aller au bureau et si je veux qu'ils reviennent encore, il faudrait que j'y ajoute des nouvelles plusieurs fois dans ma journée.
je sais que ça marche, mais...
ai-je autant de choses à dire et à partager. on dit que bloguer devient une façon de voir la vie. sans doute. mais ça n'est pas encore la mienne. ce que j'aime du blog, c'est de partager ce que je trouve, commenter ce que je vois. j'aimerais bien avoir vos avis plus souvent, mais bon... vous avez bien le droit de ne rien dire et d'aller voir ailleurs... ça fait partie de la dynamique.

je me rends compte que ça demande une bonne discipline, parce qu'effectivement écrire à tous les 3-4 jours, dans mon cas, avec la vie qui va et le travail, la pige, les amis, ça fait un petit surplus à faire. mais c'est quand même bien, j'avoue. écrire tout ça dans un journal serait moins intéressant. j'ai un risque de réponse à tout le moins avec un blog.

mais revenons à l'article. je découvre que tout un monde s'organise autour de ce nouveau médium pour faire de l'argent.
que je suis naïve...
on créé desormais des blogs en fonction de la pub qu'on va y placer. audi ont monté un blog autour d'un nouveau modèle de voiture, 68 millions de clics pour $ 50,000 au lieu de $ 500,000 pour un bandeau sur une page de yahoo pour une journée. l'avantage indéniable du blog, c'est sa clientèle très très pointue. vous êtes maniaque de tous les modèles de lecteurs mp3, alors où pensez-vous que sony ou apple vont placer leurs pubs pour vous rejoindre...

la pub et l'argent récupèrent tout. plus notre monde change plus il semble ne jamais sortir de ses «patterns» ?
ça manque de créativité tout ça. pourtant, c'était bien parti...

la créativité par le détail, Humument

mercredi, mai 03, 2006

humument, c'est un projet «work in progress» de tom phillips qu'il commença au milieu des années soixante et qu'il finira par imprimer à compte d'auteur en 1970.

travail de doigté, de «traitement», comme mentionné sur le site, sur les pages d'un roman victorien.

republié plus tard en 1980 par une plus importante maison d'édition, le livre/projet est devenu un livre culte en quelque sorte.

il faut voir l'oeuvre pour son expérimentation, sa poésie pas vraiment automatique, etc. à vous de trouver.
choisir les mots à entourer, trouver un thème pour la page, la transformer en composition et y intégrer le texte. parfois tout le texte de la page sert de texture, quelques fois il est complètement recouvert ou transformé. chaque page est son petit univers. riche.

l'intérêt aussi, c'est que l'artiste refait quelques pages à chaque nouvelle édition.
donc variations à l'infini... inspiration à l'infini...
Présenté par Blogger.
haut de la page